Publié

Formule 1«Schumacher ne peut plus lutter contre les meilleurs»

Pour l''ancien champion autrichien Niki Lauda, Schumi n'est pas trop vieux pour la Formule 1, mais ne peut plus être dans le top. Notamment en raison d'une voiture peu compétitive.

Michael Schumacher est toujours "indécis" sur son avenir en Formule 1, selon son agent Sabine Kehm.

Michael Schumacher est toujours "indécis" sur son avenir en Formule 1, selon son agent Sabine Kehm.

Keystone

Michael Schumacher n'est pas trop vieux pour la Formule 1 mais probablement plus capable de lutter avec les meilleurs, a déclaré l'ancien champion autrichien Niki Lauda dans l'édition dominicale du Frankfurter Allgemeine, en référence au doute qui plane sur l'avenir du champion de 43 ans.

"Le fait qu'il soit trop vieux, qu'il semble mauvais: je ne dirai rien sur ces commentaires insolents car c'est un non-sens absolu", a déclaré Lauda, triple champion du monde, appelé dans un rôle de management l'écurie Mercedes qui a annoncé vendredi le remplacement de Schumacher par le Britannique Lewis Hamilton en 2013.

Pour Lauda, que le septuple champion du monde allemand n'ait pas réussi son retour au plus haut niveau n'a rien à voir avec ses qualités de pilote.

"Il a échoué dans une voiture qui n'a jamais été compétitive", a estimé Lauda, défendant le remplacement par Hamilton: "Je doute qu'il (Schumacher) puisse de nouveau lutter régulièrement avec les meilleurs, les Sebastian Vettel, Fernando Alonso et Lewis Hamilton".

Michael Schumacher, qui a passé au GP de Belgique, début septembre, le cap des 300 Grands Prix de F1, pour 91 victoires, est toujours "indécis" sur son avenir, en F1 ou ailleurs, et n'a encore pris "aucune décision", selon son agent Sabine Kehm.

Le fondateur de Sauber F1, Peter Sauber, a déclaré au magazine allemand Auto Motor und Sport, qu'il signerait "immédiatement" Schumacher s'il était disponible.

Willi Weber, ancien agent de Schumi, a confié à l'agence allemande SID que s'il était encore en poste, il irait "en Italie pour discuter avec le patron de Ferrari Luca de Montemezelo".

(AFP)

Ton opinion