Actualisé

Accident à MéribelSchumacher skiait «délibérément» hors des pistes

Michael Schumacher skiait de manière maîtrisée et à une «allure normale» lors de son accident à Méribel affirment les gendarmes. Il skiait «délibérément hors de la piste».

1 / 42
Ross Brawn estime que l'ex-champion du monde victime d'un accident de ski va un peu mieux. (Jeudi 3 novembre 2016)

Ross Brawn estime que l'ex-champion du monde victime d'un accident de ski va un peu mieux. (Jeudi 3 novembre 2016)

Reuters
La collection privée de voitures de Michael Schumacher sera transférée de Suisse en Allemagne^. (Vendredi 7 octobre 2016)

La collection privée de voitures de Michael Schumacher sera transférée de Suisse en Allemagne^. (Vendredi 7 octobre 2016)

Reuters
Une vue aérienne de «La Reserve», la demeure de Michael Schumacher à  Gland. Sa famille avait remercié la semaine dernière les fans du monde entier pour leur soutien, sans pour autant  des nouvelles sur l'état de santé de «Schumi».

Une vue aérienne de «La Reserve», la demeure de Michael Schumacher à Gland. Sa famille avait remercié la semaine dernière les fans du monde entier pour leur soutien, sans pour autant des nouvelles sur l'état de santé de «Schumi».

Keystone

L'ex-champion de F1 Michael Schumacher skiait à une vitesse normale et délibérément en dehors des pistes lors de son accident de ski le 29 décembre à Méribel affirment mercredi les enquêteurs à Albertville (Savoie).

D'après les images issues de la caméra fixée sur son casque, Michael Schumacher évoluait bien sur un tronçon hors piste au moment de l'accident. «Il avait franchi les jalons» affirment les gendarmes à la presse. Les normes de balisage ont été «respectées» par la station de Méribel, a indiqué le procureur d'Albertville Patrick Quincy. Des proches avaient affirmé que le sportif avait quitté la piste pour secourir une amie qui était tombée. D'après le magistrat, «on ne le voit pas secourir qui que ce soit» et il n'y a aucun élément dans la procédure qui puisse en attester. Il a ajouté que le champion «a choisi délibérément d'aller dans cette zone» hors piste.

En vidéo - Le point sur l'enquête sur l'accident de Schumacher

«Allure normale»

Les images ne permettent pas à l'heure actuelle de savoir à quelle vitesse évoluait exactement l'ex-champion de F1. «Il skiait à une allure tout à fait normale sur ce type de terrain pour un skieur confirmé», a expliqué un gendarme. Le procureur français a précisé que Michael Schumacher était un «très bon skieur» mais que la question de la vitesse n'est «pas un élément particulièrement important pour nous».

D'après les images, les skis de l'ex-pilote ont dans un premier temps accroché un rocher et son corps est parti en avant. Sa tête a percuté ensuite une autre pierre. Les skis ne sont «pas la cause de l'accident», a ajouté le commandant du Peloton de gendarmerie de haute-montagne de Bourg-Saint-Maurice, Stéphane Bozon, écartant ainsi la responsabilité du loueur.

Ces questions sont importantes pour établir d'éventuelles responsabilités. Michael Schumacher a-t-il commis une imprudence? Le procureur a refusé de répondre à cette épineuse question.

Pas de plainte

L'enquête judiciaire «a bien avancé», a annoncé le procureur aux journalistes. Elle s'est appuyée sur l'audition des pisteurs, de témoins et sur l'analyse du matériel comme le casque et les skis. Il a précisé n'avoir été saisi d'aucune plainte pour l'instant.

Les enquêteurs devront encore analyser plus précisément le film image par image. Cela permettra de déterminer le lieu exact de la chute et la vitesse précise du sportif.

Le magistrat a par ailleurs affirmé ne pas avoir reçu le témoignage d'un stewart allemand. Ce dernier avait affirmé au magazine allemand Der Spiegel avoir filmé la scène de l'accident.

Etat stable

L'ancien pilote est dans le coma depuis cet accident. Lundi, les médecins de Michael Schumacher avaient fait savoir que son état de santé demeurait stable mais toujours critique, avant qu'une source proche du septuple champion du monde de F1 ne fasse état d'une «légère amélioration».

(AEC / AFP)

Ton opinion