Algérie: Scrutin local largement boudé

Publié

AlgérieScrutin local largement boudé

A 18 heures, le taux de participation s'établissait à 34,46% pour l'élection des assemblées populaires communales.

Aucun des principaux partis d'opposition n'a réussi à présenter des listes dans plus de la moitié des communes du pays.

Aucun des principaux partis d'opposition n'a réussi à présenter des listes dans plus de la moitié des communes du pays.

Keystone

Les Algériens ont largement boudé jeudi l'élection de leurs élus communaux et départementaux. Ils ont ainsi affiché leur défiance d'un système politique figé, dans un contexte économique et social morose.

La participation est le principal enjeu du scrutin. Seuls à disposer d'une assise nationale et à être représentés sur l'ensemble du territoire, le Front de libération nationale (FLN), au pouvoir depuis l'indépendance en 1962, et son allié du Rassemblement national démocratique (RND) sont assurés de l'emporter, selon les observateurs.

Obstacles bureaucratiques

Aucun des principaux partis d'opposition n'a réussi à présenter des listes dans plus de la moitié des communes du pays, faute d'un maillage national, mais aussi, ont dénoncé ces formations, à cause d'obstacles bureaucratiques à la constitution et à l'enregistrement de leurs listes.

A 18 heures, le taux de participation s'établissait à 34,46% pour l'élection des assemblées populaires communales (APC, conseils municipaux) et à 33,26% pour celle des assemblées populaires de wilaya (APW, conseils départementaux), a annoncé le ministre de l'Intérieur, Nourredine Bedoui, en hausse d'environ 6 points par rapport à 2012 à la même heure. Lors du précédent scrutin local en 2012, 44,27% des électeurs au total avaient voté pour les communales et 42,84% pour les départementales.

(ats)

Ton opinion