Formule 1: Sebastian Vettel songe à la retraite
Publié

Formule 1Sebastian Vettel songe à la retraite

L’Allemand n’a plus de contrat au-delà de la saison prochaine. Il attend les règlements 2021 avant de se décider sur la suite.

par
Luc Domenjoz

«La passion va avec l’émotion»

Sebastian Vettel a été sous un feu roulant de questions depuis le début du week-end de Silverstone. L’Allemand aurait pu remporter le Grand Prix d’Autriche, il y a deux semaines, s’il ne s’était pas aussi mal qualifié. Il semble donc que les Ferrari aient nettement progressé.

Au point de menacer les Mercedes sur le tracé anglais, taillé pour les flèches d’argent? «Il est trop tôt pour le dire, répond Sebastian Vettel. Nous avons de nouvelles pièces, et nous allons faire de notre mieux.»

L’an dernier, l’Allemand s’était imposé ici devant Lewis Hamilton, qui part grand favori cette année et qui va tenter de remporter son sixième Grand Prix d’Angleterre devant une foule attendue de 140'000 personnes, dimanche.

Mais pour Sebastian Vettel, les questions portaient au-delà de ce week-end. Pour l’instant, l’Allemand dispose d’un contrat avec Ferrari qui se termine fin 2020. Et il ne souhaite pas aller plus loin sans quelques éclaircissements: «Nous, les pilotes, avons enfin pu donner notre avis en ce qui concerne ces futurs règlements 2021. Quand ils seront publiés, je vais les regarder avec attention pour décider comment seront les voitures. Si je me dis: «Ces monoplaces vont être fantastiques et ça va faire de belles courses», alors j’aurai envie de continuer. Mais sinon, j’arrêterai. Les voitures actuelles sont bien trop complexes. Quand j’ai débuté, on disputait les courses à fond, du départ à l’arrivée, comme autant de tours de qualification. Aujourd’hui, il faut prendre beaucoup trop soin des pneus. C’est le pilote le plus rapide qui doit gagner, pas celui qui a le mieux géré son matériel.»

L’Allemand est aussi revenu sur l’arrivée du Grand Prix du Canada, lorsqu’il a échangé les panneaux d’arrivée entre sa voiture et celle de Lewis Hamilton, vainqueur sur le tapis vert. « Bien sûr, ça n’était pas prémédité. J’ai trouvé ça rigolo, c’est tout. Mais bien des gens m’ont critiqué pour ça. Le plus curieux, c’est que ce sont les mêmes qui critiquent quand il ne se passe rien d’intéressant. J’ai agi avec passion. Pour moi, la passion va avec l’émotion.»

----------

Clay Regazzoni, il y a 40 ans

L’écurie Williams a remporté sa première victoire sur ce circuit de Silverstone en 1979, il y a exactement 40 ans. C’était Clay Regazzoni qui avait permis à l’écurie de Frank Williams de remporter son premier Grand Prix, au volant de la fabuleuse FW07 qui allait décrocher le titre des constructeurs les deux saisons suivantes.

Frank Williams sera présent à Silverstone dimanche pour célébrer cet anniversaire. «Pourtant, mon père évoque très peu le passé, explique Claire Williams, la fille de Frank, et la patronne actuelle de l’écurie. «L’important, pour lui, c’est de courir. Il ne pense qu’à l’avenir.»

Depuis cette première victoire, l’équipe Williams a remporté 113 autres Grands Prix et neuf titres mondiaux des constructeurs.

----------

Romain Grosjean: retour à la case départ

La saison de l’écurie Haas tourne au désastre. En Autriche, il y a deux semaines, les deux Haas ont terminé 16e et 19e, à la dérive.

Romain Grosjean a donc décidé qu’il valait mieux reprendre tous les réglages à zéro, et d’en revenir à la version de la voiture apparue au début de la saison, à Melbourne. Selon le Genevois, son équipier danois s’en tire mieux que lui avec les évolutions apparues depuis l’Australie, alors que lui préférait la voiture d’origine.

Du coup, Romain Grosjean repart à zéro. Ça a mal commencé: vendredi matin, en sortant des stands pour les premiers essais libres, il est parti en tête-à-queue et a cassé son aileron avant. «C’était gênant, mais pas grave en soi», raconta-t-il en fin de journée.

Alors que Kevin Magnussen terminait cette première journée d’essais à la douzième place, le Genevois ne se classait que 18e. «Je ne m’attendais pas à mieux puisqu’il faut reprendre tous les réglages. Mais au moins, je me sens plus à l’aise dans la voiture…»

Votre opinion