Automobilisme: Sébastien Buemi deuxième à Bahreïn

Publié

AutomobilismeSébastien Buemi deuxième à Bahreïn

Toyota a réussi un doublé lors de la 4e manche du mondial d'endurance. Rebellion 3e en attendant Delétraz?

par
Jean-Claude Schertenleib
Sébastien Buemi (à droite, avec son coéquipier Mike Conway) truste les podiums en endurance.

Sébastien Buemi (à droite, avec son coéquipier Mike Conway) truste les podiums en endurance.

Quatrième manche de la saison 2019-2020 du WEC, le championnat du monde d'endurance, les 8 Heures de Bahreïn se sont terminées sur un nouveau doublé Toyota, la TS050 Hybrid No 7 de Conway, Kobayashi et Lopez devançant la voiture sœur de Sébastien Buemi, Nakajima et Hartley. Sur la troisième marche du podium, on retrouve la Rebellion du team vaudois pilotée par Bruno Senna, Menezes et Nato, vainqueurs de la course précédente, Shanghai.

Un spectacle intense

Depuis qu'un nouveau système de handicap a été défini pour tenter d'équilibrer les chances des LMP1 «traditionnelles» face aux deux voitures officielles Toyota Hybrid (mais aussi entre chaque voiture du même type, selon leurs positions au classement du championnat), le spectacle est plus intense que jamais en endurance. Ainsi, la Rebellion vaudoise, lauréate à Shanghai, a signé le meilleur temps des qualifications à Bahreïn, avant d'être heurtée dès le départ pas sa principale concurrente en LMP1, la Ginetta No 5. Les Toyota, parties en deuxième ligne, n'en demandaient pas plus. Enfin, la Toyota des futurs vainqueurs, parce que Sébastien Buemi ne pouvait éviter le chaos du premier virage, abimant la partie avant de sa voiture; une intervention aux stands était nécessaire: «Ce fut compliqué pour nous, concède le pilote vaudois. Je n'ai pas pu éviter l'incident entre la Ginetta et la Rebellion, il y a eu un contact inévitable. Dès ce moment, il était très difficile de revenir sur nos collègues de marque. C'est un doublé pour Toyota, donc le but est atteint et je me réjouis d'ores et déjà de la prochaine course, à Austin.» Ce sera le 22 février prochain.

Des tests pour Delétraz

Une fois encore sur le podium, le team vaudois Rebellion continue de faire parler de lui. Sur la piste et dans les coulisses: on a appris en effet cette semaine que l'espoir genevois Louis Delétraz, engagé en Formule 2, va participer aux tests post-saison au volant de la Rebellion LMP1, un type de voiture qu'il va ainsi découvrir. Et notre petit doigt nous dit que lors de la finale du championnat 2019-2020, les prestigieuses 24 Heures du Mans, on pourrait voir Delétraz au départ d'une épreuve que son papa Jean-Denis a disputé à plusieurs reprises dans le passé.

Ton opinion