Publié

FootballSébastien Frey devait aller sur la Promenade des Anglais

L'ancien gardien des Bleus, de Parme et de l’Inter, qui vit à Nice depuis l'an passé, a échappé de peu à l’attentat meurtrier, jeudi.

Sébastien Frey (ici en 2010 alors qu'il défendait les buts de la Fiorentina): «Maintenant, je suis angoissé.»

Sébastien Frey (ici en 2010 alors qu'il défendait les buts de la Fiorentina): «Maintenant, je suis angoissé.»

AFP

Sébastien Frey (36 ans), ancien gardien des Bleus, de l'Inter, de Parme et de la Fiorentina notamment, vit à Nice depuis qu'il a pris sa retraite sportive, l'an dernier. Jeudi soir, il a échappé de peu à l'attentat meurtrier de la Promenade des Anglais.

Il s'en est expliqué dans une interview parue dans la Gazzetta dello Sport: «J'avais prévu d'aller voir les feux d’artifice sur la Promenade des Anglais, explique-t-il. Mais je suis revenu tard de Pescara. Une fois arrivé à la maison, j’ai décidé de regarder les feux de loin, et pas sur la Promenade. C’est ce qui m’a sauvé.»

L'ancien gardien avait pour habitude d'aller boire son café sur la Promenade des Anglais tous les matins. Mais à présent, il ne veut plus se rendre dans le centre de la ville azuréenne: «En tout cas pas pendant un moment. Maintenant, je suis angoissé.»

Jeudi, Sébastien Frey a passé une partie de la nuit à contacter des proches, et a aussi donné de son temps à ses associations qui s’occupent des enfants. «Une collègue de ma mère est morte. Ceux qui étaient là-bas ont vu des choses terribles. Des choses qui empêchent de dormir la nuit. Le front de mer est plein de jeunes, d’enfants… Qui peut vouloir un truc pareil?»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!