Suisse: Sécheresse et chaleur vont durer jusqu’à la mi-août au moins

Publié

SuisseSécheresse et chaleur vont durer jusqu’à la mi-août au moins

La pluie n’est pas près d’arroser la Suisse. Aucune dégradation significative de la météo n’est attendue ces prochains jours. La sécheresse devient très inquiétante.

Les cultures souffrent fortement de la sécheresse et la récolte des fourrages pour l’hiver prochain est quasi à l’arrêt.

Les cultures souffrent fortement de la sécheresse et la récolte des fourrages pour l’hiver prochain est quasi à l’arrêt.

Lucien FORTUNATI

La Suisse vit une période de sécheresse très inquiétante, selon MeteoNews. Depuis août 2021 jusqu’à fin juillet, soit 12 mois, seul le mois de décembre présente un excédent de précipitations, relève l’organisation dans un communiqué mercredi. Ceci alors qu’en juillet 2021, le pays avait été arrosé au-delà des normes.

La sécheresse s’étire donc depuis une année maintenant. Partout en Suisse romande, les précipitations sont en dessous de la norme 1991-2020. Elles représentent ainsi entre 60 et 70% de la norme, soit un manque de précipitations de 200 à 400 l/m2 selon les régions.

Surtout en Suisse romande

Ce manque de précipitations s’est accentué depuis le début de l’année, relève MeteoNews. Genève n’a ainsi reçu que 230 l/m2 en 7 mois et Sion que 184 l/m2! Le déficit hydrique atteint ainsi parfois plus de 50% dans les cantons de Vaud, Genève, en Valais et au Tessin. Ce déficit est en revanche moins marqué sur le nord, le centre et l’est de la Suisse.

Conséquence: les cultures souffrent fortement de cette sécheresse et la récolte des fourrages pour l’hiver prochain est quasi à l’arrêt. Les vaches sont déjà redescendues par endroits en plaine, notamment dans le Jura, car la nourriture manque parfois cruellement.

Pas de pluie avant la mi-août

La situation est particulièrement délicate sur le bassin genevois, le long du Jura ainsi que dans le Jura vaudois et au Tessin. Les cours d’eau sont à des niveaux particulièrement bas et la température de l’eau atteint des records, relève MeteoNews. En outre, les forêts souffrent fortement et risquent de s’affaiblir ces prochains mois. Sans oublier les glaciers qui fondent à vue d’œil.

Et ce n’est pas fini. Car la pluie n’est toujours pas annoncée ces prochaines semaines. En effet, aucune franche dégradation n’est à l’horizon et les températures resteront élevées probablement jusqu’à la mi-août, relève l’organisation.

(cht)

Ton opinion

30 commentaires