Publié

Amérique du sudSéisme de magnitude 6,6 près des côtes chiliennes

Le tremblement de terre, survenu jeudi soir, n'a fait aucune victime. L'épicentre a été localisé à 10km de profondeur.

L'épicentre a été localisé à 39 km au nord de la ville de Ovalle.

L'épicentre a été localisé à 39 km au nord de la ville de Ovalle.

DR

Un séisme de magnitude 6,6 s'est produit jeudi au large des côtes chiliennes, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS), sans faire de victimes, ni causer de dégâts matériels. Le gouverneur de la région a tout de même demandé à la population de garder son calme.

L'Onemi, l'organisme chilien chargé des situations d'urgence, a confirmé qu'«un séisme de moyenne intensité de 6,5 sur l'échelle de Richter a été enregistré jeudi soir (à 01h30 dans la nuit de jeudi à vendredi en Suisse) et que son épicentre a été localisé à 39 km au nord de la ville de Ovalle dans la région de Coquimbo, dans le nord du Chili, à une profondeur de 10 km».

«Il n'y a pas eu de victimes, ni de rupture des services publics ou de dégâts aux infrastructures en raison du séisme», a ajouté l'Onemi.

Juan Manuel Fuenzalida, gouverneur de la région de Coquimbo, a cependant lancé «un appel au calme et a demandé à la population de ne pas saturer les lignes de téléphone».

Précédent séisme meurtrier

Pour sa part, le Service Océanographique de la marine (SHOA) a écarté tout risque de tsunami, de même que le Centre d'observation des tsunami dans le Pacifique, basé à Hawaï, qui n'a pas émis d'alerte.

Le Chili est situé sur ce que les géologues appellent la ceinture de feu du Pacifique, où l'activité sismique est intense. Le pays avait été la proie d'un important séisme de magnitude 8,8 en février 2010, qui avait alors coûté la vie à 200 personnes et détruit de nombreux bâtiments. Des autoroutes avaient été endommagées et des ponts détruits, tandis que de nombreux immeubles s'étaient effondrés en raison de la violence du tremblement de terre.

(ats)

Votre opinion