Drame familial: Seize ans de prison pour un père infanticide
Publié

Drame familialSeize ans de prison pour un père infanticide

Le Tribunal de district de Loèche (VS) a condamné à seize ans de prison un quadragénaire qui avait tué sa fille.

Une vue de Loèche.

Une vue de Loèche.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

La Cour a reconnu l'homme coupable d'assassinat et a suivi le Ministère public. La défense avait plaidé l'homicide par négligence. L'accusé avait comparu le 14 janvier. Il avait présenté ses excuses à sa femme, dont il est en instance de divorce. En détention préventive depuis le 4 juin 2012, au lendemain du drame, l'homme restera en prison pour des raisons de sûreté, communique le tribunal.

Au procès, la procureure avait soutenu la thèse de l'assassinat et requis 16 ans de prison. La défense avait estimé que le dossier lacunaire laissait planer un doute raisonnable qui devait profiter à l'accusé.

L'avocat avait plaidé l'homicide par négligence. Il avait présenté un homme torturé par des envies suicidaires, sous l'influence de médicaments, qui avait tué sa fille lors d'un jeu qui a mal tourné. Il avait demandé une peine de deux ans de prison avec sursis.

Acte planifié

Pour l'accusation, l'accusé voulait faire souffrir sa femme. Divers messages sur son mobile le démontrent. Le couple connaissait des problèmes depuis plusieurs années. Quelques semaines avant le drame, la femme avait annoncé à son mari qu'elle avait une liaison.

La procureure avait présenté un homme dont le besoin de vengeance était plus fort que son amour pour sa fille. Il a planifié son acte et agi sans scrupules. Il a étranglé son enfant dans la nuit du 2 au 3 juin 2012 puis l'a étouffé avec un coussin.

Le tribunal n'a en revanche pas entièrement suivi l'avocat de la mère, partie civile, qui réclamait une indemnité de 75'000 francs pour tort moral. La Cour a octroyé un montant de 35'000 francs. L'accusé devra prendre en charge les frais de procédure pour un montant total supérieur à 100'000 francs.

(ats)

Votre opinion