Publié

Guerre en UkraineSelon le chef du Pentagone, la Russie manque de missiles d’artillerie

Pour Lloyd Austin, ministre américain de la Défense, Moscou utilise largement son artillerie – une septantaine de missiles ont été tirés mercredi. Ceci pourrait à terme limiter ses actions en Ukraine.

Selon le ministre américain de la Défense, la Russie utilise largement son artillerie depuis le début de la guerre, tirant de nombreuses roquettes en direction des forces ukrainiennes avant tout mouvement sur le terrain.

Selon le ministre américain de la Défense, la Russie utilise largement son artillerie depuis le début de la guerre, tirant de nombreuses roquettes en direction des forces ukrainiennes avant tout mouvement sur le terrain.

REUTERS

La Russie souffre d’une «pénurie significative» de munitions pour son artillerie, ce qui pourrait limiter ses opérations en Ukraine à l’avenir, a déclaré, mercredi, le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin. «Les Russes ont des problèmes logistiques depuis le tout début» de l’invasion de l’Ukraine et «ils ont encore du mal avec la logistique», a-t-il déclaré à un groupe de journalistes, à bord d’un avion militaire.

Ils souffrent de cette «pénurie significative de missiles d’artillerie», notamment parce que Kiev a détruit plusieurs stocks de munitions russes, a précisé le chef du Pentagone.

Les sanctions pénalisent Moscou

La Russie utilise largement son artillerie depuis le début de la guerre, tirant de nombreuses roquettes en direction des forces ukrainiennes avant tout mouvement sur le terrain. «Pour ce genre d’opérations, il faut beaucoup de munitions. Je ne suis pas sûr qu’ils en aient assez pour permettre ce genre de choses à l’avenir», a-t-il ajouté.

«Pour ce genre d’opérations, il faut beaucoup de munitions. Je ne suis pas sûr qu’ils en aient assez pour permettre ce genre de choses à l’avenir.»

Lloyd Austin, ministre américain de la Défense

Lloyd Austin a précisé que les stocks russes de missiles de précision avaient été «nettement réduits» au cours des neuf mois de guerre, et que Moscou ne serait pas capable de les remplacer rapidement, en raison des sanctions commerciales imposées à la Russie, notamment sur les microprocesseurs.

Ce mercredi, la Russie a tiré une septantaine de missiles de croisière sur l’Ukraine, dont 51 ont été abattus, a indiqué l’armée de l’air ukrainienne après ces bombardements, qui ont provoqué des coupures de courant massives et fait six morts, dont un bébé.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires