Publié

TourismeSelon les voyagistes, pas de gros risques en Thaïlande

Selon les principales agences de voyages en Suisse, la situation reste calme en Thaïlande après la prise de pouvoir de l'armée. Il n'y a pour l'heure pas de problème à l'aéroport ou dans le transfert des touristes.

1 / 101
L'ancien président déchu de Thaïlande a créé, depuis son exil à l'étranger, un groupe d'opposition à la junte miliaire en place depuis son coup d'Etat fin mai. (24 juin 2014)

L'ancien président déchu de Thaïlande a créé, depuis son exil à l'étranger, un groupe d'opposition à la junte miliaire en place depuis son coup d'Etat fin mai. (24 juin 2014)

Keystone
La police récompensera les gens qui prennent en photo les manifestants qui se livrent à toute action antijunte. (23 juin 2014)

La police récompensera les gens qui prennent en photo les manifestants qui se livrent à toute action antijunte. (23 juin 2014)

Keystone
Signe des restrictions de liberté depuis le coup d'Etat du 22 mai; un jeune homme a été interpellé dimanche pour avoir lu le livre «1984» de George Orwell devant un centre commercial de Bangkok. (23 juin 2014)

Signe des restrictions de liberté depuis le coup d'Etat du 22 mai; un jeune homme a été interpellé dimanche pour avoir lu le livre «1984» de George Orwell devant un centre commercial de Bangkok. (23 juin 2014)

Keystone

La situation reste calme en Thaïlande après la prise de pouvoir de l'armée, aux yeux des voyagistes suisses. Ils poursuivent normalement leurs activités, mais appellent les touristes à la prudence.

Quatre touristes séjournent à Bangkok et 90 sur l'île de Koh Samui avec Hotelplan Suisse. Il n'y a pour l'heure pas de problème à l'aéroport ou dans le transfert des touristes. «Tout fonctionne normalement», a indiqué à l'ats la porte-parole du voyagiste Prisca Huguenin-dit-Lenoir.

Hotelplan a toutefois informé jeudi les touristes qu'ils devaient respecter le couvre-feu entre 22 heures et 5 heures. La situation est calme à Bangkok. Le seul élément visible est une présence policière accrue dans les rues. Le tour-opérateur invite les touristes à éviter les foules et les grandes places en cas de manifestation.

Le voyagiste est en contact étroit avec ses représentants sur place.«Il n'y a pas de danger pour l'instant», relève la porte-parole. Hotelplan est prêt à intervenir rapidement en cas de modification des conseils du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Même son de cloche du côté de Kuoni. Quelque 180 clients se trouvent actuellement en Thaïlande avec le voyagiste zurichois. Aucun touriste n'a raté son avion en raison des embouteillages à Bangkok. Les transferts et les visites guidées se déroulent comme prévu, a informé le porte-parole Julian Chan.

Pour l'heure, le DFAE demande aux voyageurs de respecter les instructions données par les forces de sécurité thaïlandaises. «Il est difficile pour le moment de prévoir quelles conséquences ces événements auront concrètement pour les voyageurs», écrit-il sur sa page de conseils aux voyageurs.

(ats)

Ton opinion