Publié

FootballSénégal: démissions à la Fédération, le président reste à son poste

La Fédération sénégalaise de football (FSF) a enregistré la démission de plusieurs responsables depuis l'élimination du Sénégal de la CAN-2013, des démissionnaires remplacés lors d'un comité exécutif réuni mercredi qui a appelé le président de la FSF à poursuivre son mandat.

Le comité exécutif de la FSF, qui s'est réuni en session extraordinaire pendant plus de huit heures mercredi à Dakar, a indiqué avoir pris acte des démissions de quatre des six vice-présidents de la FSF: Louis Lamotte, Moussa Diao Dieng, Ibrahima Traoré et Cheikh Seck, ainsi que celle du président de la Commission centrale des arbitres, Badara Mamaya Sène. Ces démissionnaires ont été remplacés conformément aux "textes régissant le bon fonctionnement de la FSF", a expliqué le président de la Fédération, Augustin Senghor, dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion. Les nouveaux vice-présidents sont Babacar Sy, Daouda Badji, Sammy Danif et Youssou Camara. Le nouveau président de la Commission centrale des arbitres est Mamadou Ndiaye. Plusieurs voix s'étaient élevées au Sénégal pour réclamer la démission de responsables de la FSF, notamment de son président, après la disqualification du Sénégal de la Coupe d'Afrique des Nations 2013 (CAN-2013) après un match contre la Côte d'Ivoire interrompu à cause d'incidents le 13 octobre à Dakar. Augustin Senghor, élu en août 2009 à la tête de la FSF, avait exclu d'écourter son mandat qui expire dans huit mois (2013). Appels à la démission "pas moralement acceptables" -------------------------------------------------- Selon le secrétaire de la FSF, Victor Seh Cissé, M. Senghor a reçu mercredi de la part des délégués ayant participé à la réunion du comité exécutif "un soutien sans faille" pour la poursuite de sa mission. Considérant que les raisons évoquées" par ceux qui ont réclamé la démission des responsables de la Fédération "ne sont pas moralement acceptables", les délégués ont appelé dans une résolution Augustin Senghor et le comité exécutif à demeurer en fonction "jusqu'à la fin de leur mandat", d'après M. Cissé. Augustin Senghor a assuré que la FSF souhaitait coopérer avec les autorités en charge du Sport, pour "apaiser les relations entre l'Etat sénégalais et le football sénégalais qui ne devraient jamais être opposés". Sollicité par la presse, M. Senghor n'a souhaité faire aucun commentaire et s'est limité strictement à sa déclaration. Le président sénégalais Macky Sall a procédé lundi à un réaménagement de son gouvernement formé début avril et dirigé par le Premier ministre Abdoul Mbaye. L'opération a été marqué par le départ de plusieurs ministres, l'arrivée de nouvelles personnalités et des permutations, dont un changement de ministre des Sports: El Hadji Malick Gakou a ainsi cédé son fauteuil à Mbagnick Ndiaye qui, selon l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle), était depuis 2008 président de la Confédération africaine d'escrime. M. Gackou a été nommé ministre du Commerce. Il était en sursis à la tête du ministère des Sports depuis les incidents violents ayant provoqué le 13 octobre à Dakar l'interruption du match Sénégal-Côte d'Ivoire dans le cadre des barrages retour qualificatifs pour la CAN-2013. Les Sénégalais ont été officiellement déclaré éliminés et ne participeront pas à la CAN-2013. str-cs/bvo

(AFP)

Votre opinion