Tennis: Sensationnel: Wawrinka remporte Roland-Garros!

Publié

TennisSensationnel: Wawrinka remporte Roland-Garros!

Stan Wawrinka est extraordinaire. Le Vaudois a maté Djokovic en finale et s'adjuge Roland-Garros pour la première fois.

par
LeMatin.ch
Wawrinka pose avec le trophée: il l'a fait!

Wawrinka pose avec le trophée: il l'a fait!

Keystone

Stan Wawrinka l'a (re)fait! Le Vaudois a conquis son deuxième titre du Grand Chelem dimanche à Roland-Garros en battant Novak Djokovic 4-6 6-4 6-3 6-4 au terme d'une finale extraordinaire.

Les mauvaises langues avaient insisté sur le fait que Rafael Nadal était diminué par des douleurs au dos lors de la finale de l'Open d'Australie 2014 remportée par Stan Wawrinka. Cette fois-ci, son sacre - qui lui rapporte 1,8 million d'euros - ne souffre aucune discussion. Il lui permettra par ailleurs de pointer lundi à la 4e place mondiale, lui qui s'était hissé au 3e rang après son triomphe de Melbourne. Et dire que certains s'inquiétaient du fait qu'il ait "chuté" au 9e rang après avoir été sorti en demi-finale du dernier Open d'Australie...

"J'ai joué le match de ma vie", s'est exclamé Stan Wawrinka, qui a effectivement livré le match parfait. Légèrement dominé dans un premier set où Novak Djokovic ne lui a rien donné, il est monté en puissance pour prendre peu à peu le dessus sur le Serbe, peut-être trop attentiste durant cette partie. Comme souvent, il a réussi des prodiges avec son revers, signant notamment le break décisif de la quatrième manche en armant un hallucinant passing gagnant le long de la ligne.

Avec les plus grands

Le Vaudois (59 coups gagnants dans cette finale) a fini par se mettre le public dans la poche grâce à son jeu porté vers l'offensive. Il a également témoigné d'un mental à toute épreuve. Mené 0-3 dans le quatrième set, il recollait ainsi à 3-3. Il devait ensuite effacer trois balles de break consécutives à 3-4, puis une autre dans l'ultime jeu alors qu'il venait de manquer une première balle de match. La deuxième balle de match était cependant la bonne: à 18h24, après 3h12' de jeu, il s'offrait le titre grâce à un... revers gagnant, avant de lever les bras au ciel et de "balancer" sa raquette.

Le champion junior de Roland-Garros 2003 n'est donc pas resté bien longtemps l'homme d'un seul exploit. Il fait ainsi mieux qu'un Andy Roddick, un Juan Carlos Ferrero ou un Thomas Muster, tous d'anciens no 1 mondiaux n'ayant glané qu'un seul trophée majeur. Avec désormais deux titres du Grand Chelem à son tableau de chasse, Stan Wawrinka rejoint de grands champions ayant eux aussi occupé la 1re place mondiale, comme Yevgeny Kafelnikov, Marat Safin, Lleyton Hewitt, Patrick Rafter ou Ilie Nastase! Il se retrouve également à la hauteur d'Andy Murray, le moins prolifique des membres du "Big Four".

Six ans après Federer

Clin d'oeil du destin, Stan Wawrinka a triomphé à la Porte d'Auteuil six ans jour pour jour après que Roger Federer y a complété son Grand Chelem de carrière. Son sacre parisien est peut-être plus inattendu encore que celui de Melbourne: il était quasiment au fond du trou mi-avril au sortir du Masters 1000 de Monte-Carlo alors qu'il n'avait gagné que trois matches dans ses quatre précédents tournois et qu'il annonçait se séparer de son épouse Ilham. Le déclic est intervenu à Rome à la mi-mai, où il s'offrait le scalp de Rafael Nadal en quart de finale.

Ton opinion