FIFAgate: Sepp Blatter a joué les prolongations à Lausanne
Publié

FIFAgateSepp Blatter a joué les prolongations à Lausanne

L'ancien président de la FIFA a été entendu jeudi par le Tribunal arbitral du sport durant près de 14 heures. Il contestait sa suspension de six ans.

1 / 127
L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)

L'ancien patron de la Fifa Sepp Blatter a l'intention de poursuivre l'instance dirigeante du football mondial et son président actuel Gianni Infantino pour avoir diffusé de «fausses informations» et porté atteinte à sa réputation. (Mercredi 8 mai 2019)

AFP
Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)

Sepp Blatter: «J'aimerais bien qu'on en finisse. Si le cas est clos devant la justice suisse, il n'y a pas de raison d'avoir eu un cas à la FIFA. Ce que je veux faire c'est travailler du côté de la justice suisse mais aussi voir les arguments nécessaires pour obtenir une cassation de la décision de la commission d'éthique.» (8 mars 2018)

Keystone
Un audit sur les dérives de l'ère Sepp Blatter (à droite) et Jérôme Valcke, couvrant la période allant de 2006 à 2015, a été rendu public.  (Mercredi 24 janvier 2018)

Un audit sur les dérives de l'ère Sepp Blatter (à droite) et Jérôme Valcke, couvrant la période allant de 2006 à 2015, a été rendu public. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone

«C'était une longue journée. Je ne peux faire aucun pronostic», a réagi Sepp Blatter à la sortie du Tribunal arbitral du sport (TAS). L'ex-patron du football mondial avait débuté son audience devant la plus haute instance de la justice sportive vers 08h30 et en est sorti vers 22h30 (20h30 GMT), ont constaté des journalistes.

Suspendus pour un paiement controversé

Ancien président de l'Union européenne de football (UEFA), Michel Platini a également témoigné dans ce dossier, les cas des deux hommes étant liés. Tous deux ont été suspendus pour un paiement controversé de 2 millions de francs suisses de Blatter à Platini en 2011.

En première instance, les deux hommes avaient écopé d'une suspension de 8 ans par la justice interne de la FIFA. Ils avaient été jugés coupables d'«abus de position», «conflit d'intérêts» et «gestion déloyale». Dans un deuxième temps, leur sanction avait été réduite à six ans en appel par la Commission des recours de la FIFA.

Platini avait ensuite fait appel devant le TAS, qui a ramené en mai la durée de sa sanction à 4 ans. C'est à cette procédure que se pliait lui aussi Blatter jeudi. Il avait lui-même témoigné lors de l'audience consacrée à Platini le 29 avril.

(ats)

Votre opinion