Moteurs truqués: Sept ans de prison pour un dirigeant de VW
Publié

Moteurs truquésSept ans de prison pour un dirigeant de VW

Un cadre du constructeur allemand, arrêté en début d'année aux Etats-Unis dans le cadre de l'affaire du «dieselgate», a été condamné mercredi.

1 / 40
Volkswagen a fait un important pas supplémentaire vers le dénouement judiciaire du scandale des moteurs truqués, avec la fin d'une procédure pénale visant les deux plus hauts dirigeants du groupe contre 9 millions d'euros. (19 mai 2020)

Volkswagen a fait un important pas supplémentaire vers le dénouement judiciaire du scandale des moteurs truqués, avec la fin d'une procédure pénale visant les deux plus hauts dirigeants du groupe contre 9 millions d'euros. (19 mai 2020)

AFP
Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)

Les résultats 2019 du groupe Daimler ont été plombés par le scandale du Dieselgate. (Mardi 11 février 2020)

Keystone
Le gouvernement canadien a accusé lundi Volkswagen d'avoir sciemment importé au Canada des voitures qui ne respectaient pas les normes sur les émissions polluantes. (9 décembre 2019)

Le gouvernement canadien a accusé lundi Volkswagen d'avoir sciemment importé au Canada des voitures qui ne respectaient pas les normes sur les émissions polluantes. (9 décembre 2019)

AFP

L'homme de 48 ans et de nationalité allemande, qui plaidait coupable en échange d'une réduction de peine, devra aussi s'acquitter d'une amende de 400'000 dollars, selon un porte-parole du tribunal fédéral de Détroit (Michigan).

La justice a estimé qu'il avait contribué à la fraude des logiciels de voitures diesel visant à déjouer les contrôles anti-pollution en mentant délibérément aux autorités américaines lorsque des questions autour de la pollution réelle de ces voitures ont émergé.

(AFP)

Votre opinion