24.11.2019 à 16:53

ItalieSept corps de migrants repêchés à Lampedusa

Des migrants qui manquaient à l'appel après le naufrage d'une embarcation samedi ont été retrouvés morts au large de Lampedusa.

1 / 133
Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Trente-quatre personnes, en majorité des femmes, ont perdu la vie lors du naufrage d'une embarcation clandestine de migrants au large des îles Kerkennah en Tunisie. Douze corps supplémentaires ont été retrouvés mercredi. (10 juin 2020)

Keystone
Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

Les gardes-frontières iraniens sont accusés d'avoir refoulé des migrants Afghans qui seraient morts noyés. L'Iran nie ces accusations. (Vendredi 8 mai 2020)

AFP
Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune. (Mercredi 8 janvier 2019) (Image d'illustration)

AFP

Les secours ont retrouvé les corps de sept migrants, dont cinq femmes, après le naufrage samedi d'une embarcation avec environ 150 personnes à bord au large de l'île sicilienne de Lampedusa. Selon des rescapés, une vingtaine de personnes manquent à l'appel.

Les corps de trois femmes ont été récupérés en mer par un patrouilleur et ceux de deux autres migrantes ont été retrouvés à terre par les personnels des douanes, ont indiqué dimanche les gardes-côtes italiens dans un communiqué.

Deux corps avaient été trouvés samedi soir sur la côte sud de Lampedusa. Les opérations de sauvetage ont été compliquées par les conditions de mer difficiles, avec des vagues atteignant deux mètres de haut, «mais aussi en raison du grand nombre de personnes tombées à la mer en même temps».

Le parquet d'Agrigente (Sicile) a annoncé avoir ouvert une enquête pour aide à l'immigration clandestine et pour homicides.

Situation «critique» pour Open Arms

L'ONG espagnole Open Arms, qui a secouru 73 migrants il y a trois jours sur son navire, a lancé dimanche un appel aux gouvernements européens pour qu'ils autorisent «immédiatement» leur débarquement dans un port sûr, indiquant que la situation à bord était devenue «critique».

«Nous continuons à demander que les droits des personnes, établis par les conventions internationales, et le droit maritime soient respectés», a déclaré sur Twitter le chef de mission d'Open Arms.

Dans son message, il précise avoir adressé une demande pour débarquer à Malte, «qui n'a pas répondu», et à l'Italie dont il attend «une réponse du ministère de l'intérieur».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!