Actualisé 08.05.2019 à 17:26

BucoliqueSept œufs pour un couple de faucons crécerelles

Le couvée immortalisée dans un nichoir aménagé par le biologiste jurassien Paul Monnerat est exceptionnelle.

par
Vincent Donzé

Une caméra placée au-dessus du nid n'en perd pas une.

Pas quatre, cinq ni même six œufs, comme le biologiste jurassien Paul Monnerat en a déjà dénombrés dans un nid de faucons crécerelles... mais sept! La couvée immortalisée dans un nichoir aménagé dans son garage à Montignez (JU) est exceptionnelle.

La ponte a débuté il y a un mois, au rythme d'un œuf par jour. Paul Monnerat a vu ses deux pensionnaires s'accoupler sur un cerisier, avant de découvrir le septième œuf. «J'étais très surpris», a-t-il déclaré au «Quotidien Jurassien».

Mouvement détecté

La webcam installée dans le nichoir s'enclenche lorsqu'un mouvement est détecté. Les images ont permis de constater qu'un œuf laissé sur le côté n'est pas toujours couvé par la femelle et parfois le mâle, un comportement caractéristique chez les faucons.

La webcam installée dans le nichoir s'enclenche lorsqu'un mouvement est détecté. (DR)

La webcam installée dans le nichoir s'enclenche lorsqu'un mouvement est détecté. (DR)

La température ayant chuté, le biologiste qui enseigne au Lycée cantonal de Porrentruy s'attend à six petits. L'éclosion devrait intervenir au milieu du mois.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!