Football - Serey Die: «On veut à nouveau rendre fiers les Valaisans»
Publié

FootballSerey Die: «On veut à nouveau rendre fiers les Valaisans»

Avant l’entrée en Coupe du FC Sion, son capitaine évoque une compétition qu’il chérit particulièrement. Pour le milieu de terrain de Tourbillon, il convient d’offrir durablement un meilleur visage que la saison passée.

par
Nicolas Jacquier
Leader du vestiaire sédunois, Geoffroy Serey Die a déjà disputé 165 matches avec le club valaisan depuis un premier passage entre 2008 et 2013. 

Leader du vestiaire sédunois, Geoffroy Serey Die a déjà disputé 165 matches avec le club valaisan depuis un premier passage entre 2008 et 2013.

freshfocus

Chacun peut aisément l’imaginer: malgré l’échec de 2017 et la perte de la 14e étoile, la Coupe de Suisse reste une compétition très particulière pour le FC Sion. Une compétition que les Valaisans entameront samedi (18 h) sur le terrain synthétique du FC Bubendorf, qui milite en 2e ligue inter.

Pour que ce choc des extrêmes ne se transforme pas en dangereux piège, Marco Walker ne manquera pas de rappeler ses joueurs à leurs devoirs. «Ce genre de matches est toujours particulier», a-t-il d’ailleurs insisté en milieu de semaine face aux médias.

«Nous ne voulons pas nous faire peur. Pour cela, on doit respecter l’adversaire et y aller à 100%»

Geoffroy Serey Die, capitaine du FC Sion

Fort de sa riche expérience, Geoffroy Serey Die (36 ans) connaît bien aussi ces premiers tours de Coupe qui, abordés avec la mauvaise attitude, peuvent vite se transformer en galère. «Nous ne voulons pas nous faire peur, explique ainsi le capitaine. Pour cela, on doit respecter l’adversaire et y aller à 100%. Au moindre relâchement, on peut se faire surprendre. Tout le monde dans le vestiaire est conscient de cela.»

Son premier trophée en Europe

Pour le No 26 de Tourbillon, la Coupe reste une compétition spéciale. «C’est le premier trophée que j’ai remporté en Europe, et de surcroît avec le FC Sion, explique-t-il sur le site du club valaisan. J’aimerais beaucoup la remporter à nouveau avec ce maillot.» En 2009, l’international ivoirien l’avait emporté en finale 3-2 contre Young Boys avant de doubler la mise deux ans plus tard (2-0 contre Xamax). Rappelant de mauvais souvenirs à tout un canton, la troisième Coupe qu’il a soulevée l’avait été avec le FC Bâle contre… Sion à Genève (3-0 au printemps 2017).

En retard dans sa préparation, le milieu de terrain retrouve progressivement toutes ses sensations. «Je me sens de mieux en mieux, confirme-t-il, sans pour autant être à mon plus haut niveau. J’ai repris après les autres joueurs puisque j’étais en sélection nationale. Dans ma tête, je suis aussi très bien.»

«Cette saison, on doit moins souffrir en luttant tous ensemble»

Geoffroy Serey Die, capitaine du FC Sion

Après un double faux départ (défaite contre Servette à domicile et à Bâle), Sion a su réagir en dominant YB le week-end passé. Après avoir assuré son maintien la saison dernière en se faisant l’auteur d’un incroyable retour, que doit espérer viser le club de Tourbillon?

«Cette saison, répond Serey Die, on doit moins souffrir en luttant tous ensemble. Le match de Young Boys a fait du bien, mais nous n’avons encore rien fait. En football, si tu n’es pas constant, alors tu vas souffrir. On veut à nouveau rendre fiers les Valaisans, parce qu’ils sont très attachés à ce club.»

Voilà qui passe par un match sérieux samedi dans la campagne bâloise…

Votre opinion