Publié

FOOTBALLSerey Die passe à la caisse

Le joueur ivoirien et le club égyptien de Zamalek ont réglé leur contentieux. Mais sa suspension de quatre mois n'est pas biffée pour autant.

par
Renaud Tschoumy
Geoffroy Serey Die a finalement réussi à s'entendre avec le club égyptien de Zamalek.

Geoffroy Serey Die a finalement réussi à s'entendre avec le club égyptien de Zamalek.

Keystone

Transféré de Sion à Bâle l'hiver dernier, le joueur ivoirien Geoffrey Serey Die avait été rattrapé par une affaire datant de 2008: avant de signer au FC Sion, il se serait engagé auprès du club égyptien de Zamalek.

Suspendu quatre mois par la FIFA, Serey Die avait obtenu un effet suspensif en faisant recours cet été auprès du Tribunal arbitral du sport.

D'Egypte, on apprend que Serey Die a réglé un premier litige en s'acquittant d'une amende de 300'000 livres égyptiennes (environ 40'000 francs) que le joueur devra verser à Zamalek, à titre de compensation.

«On s'est arrangés avec le joueur, explique Nars Azam, un des responsables de Zamalek. Le joueur devra aussi payer l'intégralité des frais de justice et d'avocats.»

Reste le second litige, le plus important: sa suspension de quatre mois prononcée par la FIFA. Le joueur s'est présenté mercredi dernier devant le TAS, mais ce dernier n'a pour l'instant pris aucune décision dans cette affaire. Si l'appel de Serey Die devait être rejeté, la sanction serait confirmée et l'Ivoirien serait obligé de purger sa suspension.

Votre opinion