Publié

GenèveSerge Dal Busco admet avoir commis une maladresse

Le conseiller d'Etat genevois regrette avoir reçu 10'000 francs de la part de Manotel pour sa campagne à l'exécutif en 2018.

Le conseiller d'Etat PDC Serge Dal Busco est convoqué par le Ministère public le 27 septembre.

Le conseiller d'Etat PDC Serge Dal Busco est convoqué par le Ministère public le 27 septembre.

Keystone

A Genève, le conseiller d'Etat PDC Serge Dal Busco a reconnu vendredi avoir commis une maladresse en lien avec les 10'000 francs reçus de la part de Manotel pour sa campagne à l'exécutif en 2018. Il compte s'expliquer publiquement le plus vite possible.

«Je regrette sincèrement d'avoir pu décevoir bon nombre de citoyennes et de citoyens», indique le conseiller d'Etat dans un communiqué. M. Dal Busco est convoqué par le Ministère public le 27 septembre comme personne appelée à donner des renseignements dans le cadre du volet Manotel lié à l'affaire Maudet.

Par respect pour les institutions, le conseiller d'Etat réserve la primeur de ses explications détaillées à la justice. «Comprenant parfaitement l'impatience et l?incompréhension qui s'expriment, j'ai sollicité officiellement le Ministère public en vue d'avancer mon audition et me permettre ainsi de m'exprimer publiquement en toute transparence», ajoute-t-il.

«Je regrette sincèrement»

Le conseiller d'Etat a admis mardi avoir reçu 10'000 francs de la part du groupe hôtelier Manotel pour sa campagne à l'exécutif en 2018. Le PDC affirme n'avoir pas touché à cette somme qu'il a ensuite remboursée. Ce remboursement a eu lieu à la mi-septembre, soit peu de temps après l'éclatement de l'affaire Maudet.

Le Conseil d'Etat a réitéré mercredi sa confiance à Serge Dal Busco. Selon le président de l'exécutif Antonio Hodgers interrogé par la RTS, «les faits semblent circonscrits et ils ne semblent pas d'une démesure telle que la confiance soit entamée.» Et de souligner: «on est loin quand même des enjeux beaucoup plus larges que nous avons connus dans l'affaire Maudet».

Pierre Maudet est prévenu d'acceptation d'un avantage en lien avec son voyage à Abu Dhabi en 2015. Selon les investigations du Ministère public, le groupe hôtelier Manotel a viré à deux associations de soutien à Pierre Maudet un total de 105'000 francs. Le groupe a aussi financé à hauteur de 20'000 francs une soirée d'anniversaire pour l'élu PLR. Ces éléments sont susceptibles de constituer l'acceptation d'un avantage.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!