Publié

FIFAgateSergio Jadue reconnaît son implication

L'ex-président de la Fédération chilienne (FFCH) coopère désormais avec la justice américaine, au lendemain de sa démission.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

Sergio Jadue «a reconnu sa culpabilité face aux charges retenues contre lui par la justice américaine et a accepté de coopérer à l'enquête sur le scandale de la corruption secouant la FIFA en échange d'une peine réduite», écrit le journal chilien «El Mercurio».

L'ancien dirigeant, qui avait prétexté des vacances en famille de plusieurs mois pour justifier son départ vers les Etats-Unis dans la nuit de mardi à mercredi, a reconnu devant la justice américaine son implication dans l'affaire des pots-de-vin reçus par la Conmebol (Confédération sud-américaine) en lien avec l'attribution des droits télévisés de plusieurs éditions de la Copa America, ajoute le journal.

M. Jadue, également vice-président de la Conmebol, restera à New York «tout le temps de la procédure judiciaire et y effectuera sa peine, que les experts estiment entre trois et cinq ans de liberté surveillée», poursuit le quotidien. La Fédération chilienne avait accepté mercredi la démission de M. Jadue, estimant qu'il n'avait «pas donné de réponses ni dissipé les inquiétudes soulevées».

Le vaste scandale de corruption autour de la FIFA, aux répercussions mondiales, a touché ces derniers mois la majorité des hauts dirigeants de la Conmebol et de ses dix fédérations.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!