Streaming & TV - Séries: les nouveautés les plus attendues du mois d’octobre
Publié

Streaming & TVSéries: les nouveautés les plus attendues du mois d’octobre

Des agents du FBI, des aliens, des tueurs en série et même des reptoïdes: il faut de tout pour faire un monde.

par
Laurent Flückiger
1 / 9
«Maid», le 1er octobre sur Netflix.

«Maid», le 1er octobre sur Netflix.

Netflix
«Clarice», le 10 octobre sur RTS 1.

«Clarice», le 10 octobre sur RTS 1.

CBS
«Reservation Dogs», le 13 octobre sur Disney+.

«Reservation Dogs», le 13 octobre sur Disney+.

Disney

Après un gros mois de septembre, ça se calme un peu du côté des nouveautés du mois d’octobre où s’est répandu un léger parfum d’années 90, avec le retour de Clarice, l’agent du FBI qu’aime humer Hannibal Lecter, et une adaptation du slasher «Souviens-toi l’été dernier».

«MAID» (1er octobre, Netflix)

Le pitch: Une mère célibataire qui a du mal à joindre les deux bouts trouve un emploi comme femme de ménage.

Pourquoi on en parle: Dans son livre «Maid» (2019), Stephanie Land relate son expérience de mère célibataire en Amérique, ses petits boulots de femme de ménage, les hébergements sociaux. L’ouvrage a fait beaucoup de bruit et a même été plébiscité par Barack Obama. La série est adaptée de ses mémoires. Dans le rôle principal, Margaret Qualley, connue pour avoir interprété la fille du shérif Kevin Garvey dans la série fantastique «The Leftovers».

«CLARICE» (10 octobre, RTS 1)

Le pitch: Après son face-à-face avec Hannibal Lecter, en 1993, l’agent du FBI Clarice Starling retourne sur le terrain pour poursuivre des meurtriers et des prédateurs sexuels. Ses investigations l’amèneront aussi à enquêter sur les complots politiques qui se trament à Washington.

Pourquoi on en parle: «Clarice» est la suite du «Silence des agneaux» (1991), film adapté des livres de Thomas Harris, avec Rebecca Breeds (vue dans quelques épisodes de «Pretty Little Liars») qui prend le relais de Jodie Foster. Cop show sombre mais classique dans sa forme, «Clarice» est le successeur d’«Esprits criminels» sur CBS, qui s’est terminée après 15 saisons.

«RESERVATION DOGS» (13 octobre, Disney+)

Le pitch: Quatre adolescents résident dans une réserve amérindienne dans l’Oklahoma. Par ennui, ils commettent des crimes mineurs.

Pourquoi on en parle: Derrière cette comédie de format 30 minutes, il y a l’inévitable Taika Waititi («JoJo Rabbit»). Lui et Sterlin Harjo, un cinéaste séminole de l’Oklahoma, ont pris le pari de développer un humour noir sur les natives tout en faisant référence à Tarantino dans le titre. La série vient de se terminer sur FX on Hulu et a reçu un très bon accueil.

«SOUVIENS-TOI L’ÉTÉ DERNIER» (15 octobre, Amazon Prime)

Le pitch: Dans une ville pleine de secrets, un groupe d’adolescents est traqué par un mystérieux tueur, un an après un accident mortel survenu le soir de leur remise de diplôme.

Pourquoi on en parle: Le film s’est fait une jolie place dans la période retour des slashers dans les années 90 – et a donné lieu à un coup de foudre entre Sarah Michelle Gellar et Freddie Prinze Jr. Le voici adapté en série. En plus sexy, puisqu’elle ne se déroule plus dans une petite ville de pêcheurs mais à Hawaii. Et avec d’autres enjeux, les réseaux sociaux n’existant pas il y a vingt-quatre ans. Les 4 premiers épisodes seront mis en ligne le 15 octobre, les autres seront disponibles tous les vendredis à raison d’un par semaine.

«INVASION» (22 octobre, Apple TV+)

Le pitch: Des aliens envahissent la Terre depuis quatre continents: la ville de New York aux États-Unis en Amérique du Nord, la ville de Manchester au Royaume-Uni en Europe, au Maroc en Afrique et au Japon en Asie.

Pourquoi on en parle: Apple TV+ s’offre une nouvelle sérieuse ambitieuse qui n’est pas sans rappeler les films «Premier Contact» et «La guerre des mondes». Et pour une fois, la trame ne devrait pas évoquer une invasion mondiale pour ensuite se concentrer uniquement sur les États-Unis. Dans le casting, international, on retrouve le Néo-Zélandais Sam Neill, l’Iranienne Golshifteh Farahani, le Canadien Shamier Anderson, l’Israëlien Firas Nassar et l’actrice nippo-australienne Shiori Kutsuna. Les trois premiers épisodes de la série seront mis en ligne le 22 octobre, suivis par les autres volets qui seront disponibles chaque vendredi.

«INSIDE JOB» (22 octobre, Netflix)

Le pitch: Au sein d’un gouvernement de l’ombre, chaque théorie du complot – des Illuminati aux Reptoïdes – est vraie. Une femme lutte afin de garder ce chaos potentiel sous contrôle.

Pourquoi on en parle: Une série animée pour adultes créée par une femme (Shion Takeuchi) et qui se moque des théories du complot, voilà qui est tout à fait dans l’air du temps. C’est même peut-être un coup de l’Etat profond qui cherche davantage à nous embrouiller pour mieux cacher tout ce qu’il sait… Ou pas. À noter que l’on retrouve Lizzy Caplan et Christian Slater, notamment, au doublage.

Et aussi:

«VALIDÉ» – saison 2 (11 octobre, Canal+)

Créée par Franck Gastambide, «Validé» a dépassé les 35 millions de visionnages pour sa première saison sur Canal+. On peut bien parler de phénomène. On ne crachera pas sur neuf nouveaux épisodes de 30 minutes. Un an après la mort tragique de Clément, William et Brahim lancent le label Apash Music pour honorer la mémoire de leur ami. Ils misent tout sur Sara, une jeune rappeuse qui, en plus de son combat pour exister en tant que femme dans le rap game, voit son passé trouble ressurgir.

«YOU» – saison 3 (15 octobre, Netflix)

Le libraire psychopathe incarné par Penn Badgley est désormais rangé. Oui, Joe et Love sont mariés et même parents d’un petit bébé. Ils essaient de vivre normalement dans les faubourgs cossus de Madre Linda. Mais les habitudes ont la peau dure… Heureusement, pour l’intérêt de la série!

«SUCCESSION» – Saison 3 (18 octobre, OCS)

Surnommé le «Game of Thrones» moderne depuis son arrivée sur HBO en 2018, «Succession» promet cet automne une guerre familiale sanglante. Deux acteurs de poids rejoignent l’univers des Roy: Alexander Skarsgård, qui campe le chef d’entreprise Lukas Matsson, et Adrien Brody, dans la peau du milliardaire sans foi ni loi Josh Aaronson.

Votre opinion