01.08.2020 à 15:17

Programme canapé

Séries: quelles nouveautés regarder en août?

Un tout petit mois heureusement sauvé par la très attendue production de Jordan Peele et J.J. Abrams pour HBO: «Lovecraft Country».

par
Laurent Flückiger
1 / 6
«LE SILENCE DE L’EAU» (9 août, France 3) Une série italienne pas forcément originale mais assez jolie à regarder.

«LE SILENCE DE L’EAU» (9 août, France 3) Une série italienne pas forcément originale mais assez jolie à regarder.

Canale 5
«TED LASSO» (14 août, Apple TV+) Une comédie sportive qui pourrait ravir les fans de football.

«TED LASSO» (14 août, Apple TV+) Une comédie sportive qui pourrait ravir les fans de football.

Apple+
«LE GRAND BRAQUAGE» (14 août, Netflix) Une série inspirée du casse de 33 millions de dollars commis en 1994 à la Banque centrale de Colombie.

«LE GRAND BRAQUAGE» (14 août, Netflix) Une série inspirée du casse de 33 millions de dollars commis en 1994 à la Banque centrale de Colombie.

Netflix

«Jamais d’août la sécheresse n’amènera la richesse», dit un dicton agricole. C’est assurément vrai avec ce pauvre programme du mois d’août où seule la série «Lovecraft Country» devrait parvenir à nous faire déguerpir d’une terrasse pour s’abreuver de créatures monstrueuses.

«LE SILENCE DE L’EAU» (9 août, France 3)

Le pitch: Une jeune fille de 16 ans disparaît soudainement le jour de la fête de Castel Marciano, petit village tranquille du bord de mer où tout le monde se connaît. Le commissaire de police local entame les recherches, mais lorsque le corps de la jeune fille est retrouvé en mer, un commissaire de la police criminelle de Trieste est envoyé sur place pour mener l’enquête. Le travail des deux policiers fait surgir des secrets bien gardés qui se cachent derrière la respectabilité de façade des habitants du village…

Notre avis: C’est le genre de pitch qui a donné lieu à des dizaines de séries. Mais, nommée «Il silenzio dell’acqua» en version originale, la série nous vient d’Italie et nous offre au moins le golfe de Trieste en spectacle. Ce qui n’est pas négligeable. Les quatre premiers épisodes inédits sur les huit que compte la saison 1 seront proposés dès la première soirée de diffusion.

«TED LASSO» (14 août, Apple TV+)

Le pitch: Entraîneur de football américain au Kansas, Ted Lasso est embauché par un club anglais de foot (de «soccer», donc) pour mener les membres de l’équipe vers la victoire…

Notre avis: Comédie sportive, «Ted Lasso» est une création de Bill Lawrence («Scrubs») et Jason Sudeikis, ancien du «Saturday Night Live» qui joue là le rôle principal. Cela risque d’être une suite de blagues d’Américains sur les Anglais et de blagues d’Anglais sur les Américains. On a de la peine à croire que ça intéresse au-delà. À moins peut-être d’être un grand fan de football et de… football.

«LE GRAND BRAQUAGE» (14 août, Netflix)

Le pitch: Une série inspirée du casse de 33 millions de dollars commis en 1994 à la Banque centrale de Colombie, et qui a fait chavirer le pays.

Notre avis: «La casa de papel» saison 5? Non une série colombienne qui suit un groupe de 14 voleurs qui s’infiltrent dans le bâtiment à travers le système de climatisation. La vraie histoire est passionnante. À voir si la série l’est tout autant.

«LOVECRAFT COUNTRY» (16 août, HBO, et 17 août, OCS)

Le pitch: Dans l’Amérique raciste des années 1950, Atticus Black, un jeune homme de 25 ans, embarque avec son amie Letitia et son oncle George dans un road trip à la recherche de son père disparu. Sur la route, ils rencontrent des monstres fantastiques, ainsi que des monstres bien réels…

Notre avis: Jordan Peele («Get Out») s’associe aux équipes de J.J. Abrams pour nous offrir une série à mi-chemin entre l’horreur et le fantastique créée par la showrunner Misha Green («Underground»). Il y est question à la fois des terreurs racistes de l’Amérique blanche et des créatures monstrueuses dignes des nouvelles de H.P. Lovecraft. Assurément la série du mois d’août.

«BIOHACKERS» (20 août, Netflix)

Le pitch: Mia est étudiante en médecine. Elle découvre l’utilisation de la technologie de pointe du biopiratage au sein de son université. Lorsqu’une découverte révolutionnaire tombe entre de mauvaises mains, Mia doit décider de quel côté elle souhaite être…

Notre avis: Après «Dark», on a un œil bien plus positif sur les séries allemandes de Netflix. On la regardera d’autant plus que son actrice principale, qui joue Mia, est Zurichoise: Luna Wedler, qui a remporté le Quartz de la meilleure actrice en 2018 pour son rôle dans le film «Blue My Mind».

«HOOPS» (21 août, Netflix)

Le pitch: Les aventures d’un coach d’une équipe de basket-ball d’un lycée américain challenger et grossier qui souhaite que son équipe devienne un grand nom du ballon orange.

Notre avis: Nouvelle série d’animation pour adultes, «Hoops» est créée par Ben Hoffman («The Late Late Show with James Corden») et compte Phil Lord, Chris Miller et Seth Cohen parmi ses producteurs exécutifs, tandis que Jake Jonson («New Girl») fait la voix de l’entraîneur Ben Hopkins. On est moins fan de basket que de foot, et pourtant on se sent bien plus entraîné par «Hoops» que par «Ted Lasso».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé