Football: Servette a-t-il choisi de solder son derby contre Sion?
Publié

FootballServette a-t-il choisi de solder son derby contre Sion?

Dans un rendez-vous capital pour les Valaisans, le club «grenat» ne se présentera pas avec son équipe type à Tourbillon. Alain Geiger a pris le parti de laisser au repos plusieurs titulaires, et non des moindres.

par
Nicolas Jacquier

Miroslav Stevanovic a été dispensé du rendez-vous dominical contre Sion. Vincent Sasso, Kastriot Imeri et Gaël Clichy n’ont pas davantage été convoqués.


Miroslav Stevanovic a été dispensé du rendez-vous dominical contre Sion. Vincent Sasso, Kastriot Imeri et Gaël Clichy n’ont pas davantage été convoqués.

Pascal Muller/freshfocus

Ce dimanche, le derby du Rhône (coup d’envoi à 16 h 30) n’aura pas la même signification pour Sion et Servette. Alors que les Valaisans ont l’obligation d’empocher au moins un point afin de valider leur maintien sans compter sur les autres, les Genevois, en vacances depuis jeudi, joueront uniquement pour l’honneur…

À ce titre, on peut s’étonner du groupe qu’Alain Geiger a choisi d’emmener en Valais et des choix du coach pour ce dernier rendez-vous. Plusieurs cadres du Servette FC n’y figurent pas, à l’image de Kastriot Imeri, que l’on ne devrait ainsi plus voir sous le maillot «grenat». Annoncé sur le départ, avec des touches aussi bien en Belgique et en Allemagne qu’en Espagne, le milieu de terrain offensif ne sera pas le seul à ne pas fouler la pelouse de Tourbillon.

Alors que Théo Valls, Dimitri Oberlin et Ronny Rodelin sont annoncés blessés, Vincent Sasso, Gaël Clichy et Miroslav Stevanovic, tous non convoqués par leur entraîneur, ont également déjà terminé leur saison prématurément. Servette aurait-il voulu faire l’impasse sur son derby du Rhône qu’il ne s’y serait sans doute pas pris autrement. Comment justifier sinon l’absence d’autant d’éléments clés?

Pas loin d’une course d’école

Pour les Genevois, le déplacement en terre valaisanne s’apparente, vu de l’extérieur, à une course d’école à laquelle vont prendre part les jeunes Issa Kaloga et Loïs Ndema, l’un et l’autre issus des M18 et qui appartiennent au groupe.

Opposé dans quelques heures à ce qui a tout l’air d’être un Servette «B», Sion hérite là d’un joli cadeau de la part d’Alain Geiger. À lui de faire en sorte qu’il ne soit pas empoisonné. Tant les Valaisans n’auraient aucune excuse à s’aplaventrir devant la deuxième garniture de la Praille.

Votre opinion