Football: Servette Chênois Féminin, toujours plus près
Actualisé

FootballServette Chênois Féminin, toujours plus près

Les Genevoises ont déroulé dimanche à la Fontenette contre Grasshopper (2-0). Le titre de Super League se rapproche encore.

par
Florian Vaney
Sandy Maendly.

Sandy Maendly.

Andy Mueller/freshfocus

Des cœurs se sont brisés lorsque Sandy Maendly a conclu un splendide mouvement – un de plus – d'une immense frappe sur le poteau. Le sort de la rencontre ne dépendait pas de cette réussite, pas plus que le goal-average constitue une donnée importante aux yeux de Servette Chênois à l'heure actuelle. Simplement, la milieu de terrain aurait tellement mérité que sa tentative file quelques centimètres plus à droite. Pour service rendu. Pour que le tableau d'affichage rende un peu mieux hommage à sa performance XXL.

Attention, le collectif grenat a parfaitement répondu à l'appel dimanche face à Grasshopper. Il avait juste besoin d'un ou deux gestes de classe pour débloquer la situation. C'est bien là sa force: ceux-ci peuvent provenir de n'importe où. Cette fois, c'était des pieds et de la tête de Sandy Maendly. C'est elle qui a délivré un service cinq étoiles sur l'ouverture du score de Léonie Fleury (15e). C'est encore elle qui a remporté un duel aérien à mi-terrain qui s'est transformé en passe en profondeur parfaite pour Natalia Padilla (2-0, 45e). L'Hispano-Polonaise a inscrit pour l'occasion sa première réussite en grenat.

La messe était dite pour des Zurichoises qui n'ont que bien peu inquiété Gaëlle Thalmann. Leur bloc bas leur a cependant évité de payer une addition plus salée. Si bien que Servette Chênois a pu le vérifier une nouvelle fois: aucun cadeau ne lui sera fait jusqu'à la fin du championnat. Les joueuses d'Eric Sévérac dominent le championnat depuis une année et demie et cela se ressent toujours plus dans les dispositifs particulièrement défensifs mis en place pour les contrer.

La leçon est des plus basiques. Les Genevoises ne peuvent se permettre de se relâcher pour aller chercher les quelques points qui leur manquent pour fêter le premier titre romand de champions de Suisse depuis 1999. Une victoire contre Zurich lors de leur prochaine sortie en Super League, le 17 avril, pourrait quasiment conclure l'affaire.

Servette Chênois - Grasshopper 2-0 (2-0)

Stade de la Fontenette, Carouge.

Buts: 15e Fleury 1-0; 45e Padilla 2-0.

Servette: Thalmann; Revelli, Abbé, Hurni, Tufo (72e Spälti); Gillioz, Maendly; Arfaoui (64e Lagonia); Fleury (72e Soulard), Sarrasin (64e Peiro), Padilla. Entraîneur: Eric Sévérac.

GC: Studer; Blöchlinger, Rauber, Walker, Glanzmann (46e Markovic); Steinmann; Laino; Tenini, Ljustina (86e Rittmann), Hubler (65e Csillag); Müller. Entraîneur: Sascha Müller.

Avertissements: Tufo (46e), Laino (55e).

Votre opinion