Football: Servette Chênois y a cru jusqu’au bout, le voilà en finale

Publié

FootballServette Chênois y a cru jusqu’au bout, le voilà en finale

Les Genevoises joueront pour un deuxième titre d’affilée à la Tuilière dans dix jours. Après avoir perdu la demi-finale aller (0-2), elles se sont arrachées jusqu’aux tirs au but pour éliminer Bâle.

par
Florian Vaney
(Carouge)
Marta Peiro et Servette ont eu chaud, mais les Servettiennes disputeront la finale.

Marta Peiro et Servette ont eu chaud, mais les Servettiennes disputeront la finale.

ERIC LAFARGUE

Une saison de rêves si proche d’être balayée en un quart d’heure. Ces premières quinze minutes abandonnées à Bâle il y a une semaine au match aller. Une saison longtemps suspendue à une latte, puis un but annulé, puis un second samedi soir… Servette Chênois a failli rejoindre les vacances dans une frustration énorme. Avant un final grandiose dans une ambiance survoltée.

Les protégées d’Eric Sévérac ont rejoint la finale de Super League. Avec une envie et une jouerie remarquables, les Grenat ont poussé une heure et demie à la Fontenette pour effacer ces deux buts de retard, ce quart d’heure terrible.

Le premier but est parfaitement tombé, dès la 23e, pour mettre le public en émoi. Alyssa Lagonia a passé la semaine à lutter contre un virus. Impossible de le savoir à la vue de la frappe somptueuse de la Canadienne. Et si la Tuilière, où se déroulera la finale le lundi de Pentecôte, n’était finalement plus si loin?

La chance qui tourne

Servette s’est efforcé d’y croire. Jusqu’à cette deuxième mi-temps longtemps restée comme celle de toutes les frustrations. Une frappe flottante de Natalia Padilla qui heurte la latte, un génial mouvement collectif conclu d’un but annulé d’Alyssa Lagonia, un autre drapeau de hors-jeu qui se lève quand Jade pensait avoir égalisé sur l’ensemble des deux matches. Et enfin, la chance qui tourne, Laura Felber qui remet les compteurs à zéro, alors que la fin semblait avoir sonné (2-0, 87e). I

Trop d’envie

Il faudrait passer par une demi-heure de prolongation. Marquée par les perles distribuées à la chaîne mais en vain par Sandy Maendly. Puis par une séance de tirs au but. La même épreuve qui avait éliminé Servette de la Coupe de Suisse en demi-finale face à Grasshopper. Mais cette fois-ci, les Genevoises avaient tout simplement trop envie. La victoire était au bout du chemin. Le deuxième titre d’affilée est toujours en jeu. Ce sera à Lausanne face à Zurich.

Servette Chênois - Bâle 3-2 tab (1-0)

La Fontenette, Carouge, 1025 spectateurs.

Buts: 23e Lagonia 1-0; 87e Felber 2-0.
Servette: Pereira; Soulard, Felber, Spälti, Mendes; Nakkach; Schnider (65e Bourma), Lagonia, Maendly (117e Sebayang), Padilla (81e Ortiz); Peiro (65e Jade). Entraîneur: Eric Sévérac.

Bâle: Wölfle; Szenk, Huber, Rey, Bénard; Kaiser, Markou, Hoti; Pilgrim (36e Buser), Matuschewski, Saoud (83e Hamidi). Entraîneure: Danique Stein.





Ton opinion