Football - Servette coule à St-Jacques
Publié

FootballServette coule à St-Jacques

Trois buts dans les neuf premières minutes, deux de plus en fin de match. Sans bon nombre de leurs cadres, les Grenat ont volé en éclat à Bâle dimanche (5-0).

par
Florian Vaney
(Bâle)
Kasami a fait mal aux Grenat.

Kasami a fait mal aux Grenat.

@Eric Lafargue

On la sentait un peu venir. Tellement d'énergie laissée en route mercredi en Coupe à Kriens, le retour du Covid dans l’effectif grenat en semaine (qui a touché Gaël Clichy? Le Français a en tout cas manqué les deux dernières sorties), un onze largement remanié et orphelin de Timothé Cognat, Miroslav Stevanovic et Steve Rouiller. Servette ne partait pas vaincu d’avance à Bâle, mais en trainant un sacré boulet. Et, histoire d’espérer, en se raccrochant à un souvenir heureux.

Celui du 13 décembre dernier, lorsqu’Alain Geiger avait fait tourner son effectif à l’heure d’un déplacement au Wankdorf. Sans Jérémy Frick, Miroslav Stevanovic et Vincent Sasso, notamment, Servette avait été héroïque, ses joueurs récompensés d’une victoire de prestige (1-2).

Le propre de ce genre de belles histoires, c’est qu’elles sont rares, comment l’ont appris à leurs dépens les Genevois dimanche. 1-0 après trois minutes, 2-0 trois minutes plus tard, 3-0 à la neuvième. Difficile de faire plus nette comme dérive. Surtout lorsqu’on y ajoute les erreurs individuelles qui ont mené à chacune des réussites bâloises. Nicolas Vouilloz sur l’ouverture du score, Anthony Sauthier et Vouilloz à nouveau sur le deuxième, Jérémy Frick en offrant le 3-0 à Ricky van Wolfswinkel.

Rien n’a fonctionné pour des Servettiens pires qu’invisibles durant la première demi-heure. Et lorsqu’ils auraient pu commencer à se remettre dans le sens de la marche, Anthony Sauthier a vu rouge après un tacle trop appuyé sur Darian Males (35e) et Boubacar Fofana a encore manqué un face-à-face seul contre Heinz Lindner (38e). Non, vraiment, ce n’était pas le jour du Servette.

Fatalement, la seconde période s’est transformée en pensum pour les Grenat. Les Rhénans se sont présentés à tour de rôle face à Jérémy Frick qui a su mille fois se racheter de sa bourde initiale. Seulement, le mal était fait, et Servette se trouvait à des années-lumière d’être en mesure d’inverser la tendance. Pour la forme, Bâle en a alors ajouté deux, grâce à Afimico Pululu (86e et 87e). Score final 5-0.

Quelque part, cette claque pendait au nez des Genevois, à la limite de la sortie de route en Coupe de Suisse, deux fois de suite, et en délicatesse en championnat depuis quelques semaines. Éclater en vol de la sorte n’est en soi pas un drame, pas plus que de laisser filer la 2e place. La manière a quelque chose de plus inquiétant, même s’il n’y a pas lieu d’en faire des caisses. À chaque fois qu’ils sont trop hauts, les Servettiens ne tardent jamais à redescendre. Et la réciproque est tout aussi valable. Il faudra le prouver jeudi à l’occasion du derby face à Sion.

Bâle - Servette 5-0 (3-0)

Parc Saint-Jacques, huis clos. Arbitre: Sandro Schärer.

Buts: 3e Frei, pen. 1-0; 6e Kasami 2-0; 9e van Wolfswinkel 3-0; 86e Pululu, pen. 4-0, 87e Pululu 5-0.

Bâle: Lindner; Abrashi (91e van der Werff), Cömert, Klose, Petretta; Frei, Kasami (91e Zuffi); Zhegrova (46e Kalulu), Males (67e Pululu), Stocker (79e Palacios); van Wolfswinkel. Entraîneur: Patrick Rahmen.

Servette: Frick; Sauthier, Vouilloz, Sasso, Diallo (57e Alves); Imeri, Ondoua, Valls; Schalk (68e Pédat), Kyei (68e Kone), Fofana (79e Cognat). Entraîneur: Alain Geiger.

Avertissements: Diallo (26e, jeu dur), Zhegrova (42e, jeu dur). Expulsion: Sauthier (35e, jeu dur).

Votre opinion