Football - Servette craque en deux minutes face à Lugano
Publié

FootballServette craque en deux minutes face à Lugano

Les Tessinois s’imposent 2-0 à la Praille, face à des Grenat qui étaient restés aux vestiaires après la pause.

par
Valentin Schnorhk
(Genève)
Abubakar a profité d’une erreur de Cespedes pour inscrire le 2-0 tessinois.

Abubakar a profité d’une erreur de Cespedes pour inscrire le 2-0 tessinois.

Eric Lafargue

Deux minutes peuvent suffire. C’est le temps dont a eu besoin Lugano pour battre 2-0 Servette dans un match pas forcément bien embarqué. Deux minutes au retour de la pause, pour deux buts encaissés, laissant penser que les Grenat avaient la tête ailleurs, et pas vraiment d’abnégation sur le terrain à ce moment-là précis.

Car ces deux actes racontent une seule histoire. Celle d’une passivité qui a tranché avec l’image que Servette avait laissée jeudi dernier, lorsque, à dix, il avait battu 2-0 Molde en Conference League, avec l’envie d’y laisser un certain honneur. Il n’était en tout cas plus là à la 49e minute dimanche. 120 secondes plus tôt, Mattia Bottani avait pu échapper beaucoup trop facilement à Boris Cespedes avant d’ajuster proprement Jérémy Frick.

Et puis, presque dans la foulée, c’est sur un corner en trois temps que Lugano a doublé la mise. Plusieurs passes pour déstructurer la (nouvelle) défense de zone genevoise, avant que Sabattini n’adresse un centre repris par Daprelà. Frick fit l’arrêt une première fois, mais pas deux lorsque la réactivité d’Abubakar prenait à défaut l’absence de Cespedes.

Servette a eu sa chance

Sévère pour les Grenat. Lugano avait peiné à être dangereux jusque-là. Malgré un changement très perceptible dans l’approche. Il a en effet suffi que Maurizio Jacobacci ne soit pas renouvelé et que sa place d’entraîneur soit désormais occupée par Abel Braga pour que les Tessinois affichent un visage résolument plus joueur.

Contre Servette, les Bianconeri ont par exemple eu presque autant le ballon que les Genevois, et cela est suffisamment surprenant pour être signalé. Des intentions qui ne couvrent pas encore certains manques qui auraient dû profiter à Servette. Notamment à la perte de balle où la rigueur défensive s’est dissipée avec la nouvelle mentalité.

Devant une Praille très parsemée (3225 spectateurs), les Grenat ont eu leurs chances. Avec des occasions qui avaient l’air de montagnes. Ce service parfait de Miroslav Stevanovic auquel Timothé Cognat n’a pas voulu croire (7e), la pichenette de Kyei qui a terminé au-dessus des buts de Baumann (29e) ou encore l’essai de Stevanovic contré par Ziegler devant ses cages (30e). C’était avant le trou noir, et cela laisse assurément des regrets.

Servette - Lugano 0-2 (0-0)

Stade de Genève, 3225 spectateurs. Arbitre: M. Bieri.

Buts: 47e Bottani 0-1. 49e Abubakar 0-2.

Servette: Frick; Diallo (77e Sauthier), Rouiller, Séverin, Clichy; Cognat (87e Douline), Cespedes, Valls (77e Schalk); Stevanovic, Kyei (56e Rodelin), Imeri (56e Antunes). Entraîneur: Alain Geiger.

Lugano: Baumann; Hajrizi, Daprelà, Ziegler; Lavanchy, Custodio, Sabbatini, Lovric (64e Luis Phelipe), Facchinetti (80e Yuri); Bottani (87e Maric), Abubakar (80e Ba). Entraîneur: Abel Braga.

Notes: Servette sans Oberiln (pas qualifié), Deana et Fofana (blessés). Lugano sans Baldé et Macek (blessé).

Avertissements: 35e Custodio. 41e Kyei. 45e Hajrizi. 66e Luis Phelipe). 71e Lavanchy.

Votre opinion