Actualisé

SouffranceSes orgasmes à répétition la poussent au suicide

Son mal lui faisait vivre l’enfer. Après 16 ans de douleur, cette Américaine, qui ne pouvait plus ni travailler ni vivre normalement, a choisi d’en finir.

par
Marion Clément
Gretchen Molannen n'en pouvait plus de subir des orgasmes à répétition. A 39 ans, elle a mis fin à ses jours.

Gretchen Molannen n'en pouvait plus de subir des orgasmes à répétition. A 39 ans, elle a mis fin à ses jours.

DR

Gretchen Molannen, âgée de 39 ans, est restée discrète pendant de longues années sur ce mal qui la rongeait et dont elle ignorait le nom. Tout a commencé à l’âge de 23 ans, lorsqu’elle a ressenti les premiers signes de cet étrange syndrome, le SEGP (syndrome d’excitation génitale persistante), médicalement défini et reconnu depuis une dizaine d’années seulement. Un dysfonctionnement comparable d’une certaine manière au priapisme (érection permanente chez l’homme) qui, au contraire, fut déjà relaté dans la mythologie grecque et romaine via Priape, dieu de la fertilité.

Votre opinion