Justice fribourgeoise: Ses porcs se mangeaient les uns les autres
Publié

Justice fribourgeoiseSes porcs se mangeaient les uns les autres

Un éleveur de porcs fribourgeois vient d’être condamné une quatrième fois pour de la maltraitance envers les animaux. Il écope de trente jours-amendes à 550 francs.

par
Eric Felley
Les cochons de l’éleveur gruyérien se mangeaient les uns les autres.

Les cochons de l’éleveur gruyérien se mangeaient les uns les autres.

Getty Images

Certains cochons ont plus de chances que d’autres dans leur courte existence d’animaux de rente. Dans la région de La Gruyère, un éleveur de porcs s’est vu condamner une quatrième fois par le Ministère public fribourgeois pour maltraitance envers ses animaux. Comme le relate «La Liberté» de lundi, pour cette nouvelle récidive, il a écopé d’une peine ferme de 30 jours-amendes à 550 francs. Preuve que l’homme doit bien gagner sa vie. S’il ne veut pas aller en prison, il devra donc payer 16 500 francs.

Un «cannibalisme généralisé»

L’homme est bien connu du Service cantonal des affaires vétérinaires. Le quotidien fribourgeois explique que ce service avait déjà reçu un signalement lors de l’abattage, où il avait amené des porcs «marchant sur trois pattes avec des cas de queues cannibalisées». Lors d’une inspection de ses installations, les fonctionnaires du canton avaient constaté: «Ici un cannibalisme généralisé, là un taux d’occupation trop élevé, ailleurs un sol trop humide et des animaux trop sales».

Un cadavre dans un box

Le service lui avait donc imposé des mesures d’assainissement, mais l’éleveur ne s’en est pas trop soucié. Trois mois plus tard, une nouvelle inspection des lieux révélait «la présence de trois porcs malades ou boiteux non séparés des autres, un cadavre dans un box et à nouveau des porcs trop sales». Le service a donc une nouvelle fois dénoncé l’éleveur au Ministère public, qui a durci sa sanction.

Votre opinion

87 commentaires