Jura - Ses skis font une bonne «Affaire conclue»
Publié

JuraSes skis font une bonne «Affaire conclue»

Les animateurs de l’émission de brocante diffusée sur France 2 ne pouvaient pas passer à côté de la collection de Laurent Donzé. Diffusion ce soir.

par
Vincent Donzé
1 / 37
Laurent Donzé (à g.) avec Sophie Davant et Harold Hessel, animateurs d’«Affaire conclue».

Laurent Donzé (à g.) avec Sophie Davant et Harold Hessel, animateurs d’«Affaire conclue».

DR/Monique Gerber
La collection de skis se niche derrière une façade blanche, au cœur des Franches-Montagnes.

La collection de skis se niche derrière une façade blanche, au cœur des Franches-Montagnes.

Lematin.ch/Vincent Donzé
Sur le chemin enneigé, on croise de drôles de traces d’oiseaux…

Sur le chemin enneigé, on croise de drôles de traces d’oiseaux…

Lematin.ch/Vincent Donzé

Il y avait de la neige devant la ferme de Laurent Donzé et c’est tant mieux: il y a dix jours, à 1000 mètres d’altitude, les deux animateurs de l’émission «Affaire conclue» sur «France 2» sont arrivés chez ce collectionneur à skis de fond, après avoir skié juste ce qu’il faut pour un plan séquence…

«Ils voulaient des raquettes mais je leur ai fait remarquer que c’est l’outil qui glisse le moins… En échange, je leur ai damé deux pistes de ski de fond jusqu’au bout du jardin», rigole l’homme aux 3000 paires de skis.

Douze minutes

Le reportage de douze minutes tourné aux Bois est programmé pour ce soir (23 h 35), à l’issue du prime time (21 h 10). Sophie Davant et Harold Hessel diront tout le bien qu’ils pensent de leur escapade jurassienne, côté suisse, avec une équipe de sept techniciens venus tout droit de Paris, dont le producteur Tristan Barré, associé à Warner Bros France.

«C’est un survol plus divertissant que scientifique», prévient le collectionneur en se préparant à fêter ses 68 ans le lendemain de l’émission, après une semaine blanche à Crans-Montana (VS). En contradiction avec le slogan de l’émission, Laurent Donzé n’a pas quelque chose à vendre mais à présenter.

«Très esthétique»

Chez Laurent Donzé, les deux animateurs français n’ont pas fait que passer des lattes en revue: ils se sont arrêtés à chaque anecdote racontée par le collectionneur. C’est tout l’histoire du ski qui défile dans sa grange agrandie. Harold Hessel a trouvé cette collection «très esthétique» et Sophie Davant a craqué pour une ancienne chaussure en cuir.

Le ski de fond, Laurent Donzé l’a pratiqué depuis son enfance pour se rendre à l’école. Il a pratiqué la compétition au ski-club, mais c’est dans son habit de chimiste qu’il a suivi l’évolution des lattes en bois, en fonte, en fibres… Ses skis, il les a amassés dès l’âge de 20 ans en parcourant les brocantes, en y ajoutant des cartes postales et des ouvrages spécialisés.

Mêmes lattes

Dans le sillage d’une paire de skis 1885, 200 marques sont représentées à cheval sur la date charnière de 1924, lorsque la glisse, le fond et le saut n’ont plus été pratiqués avec les mêmes lattes. La collection de ce professeur de chimie retraité a été vue par des visiteurs de partout, dont l’ancien conseiller fédéral Adolf Ogi.

Laurent Donzé est passé l’an dernier au «13 h» de TF1, mais la visibilité offerte par France 2 servira de tremplin au projet de musée imaginé dans l’ancienne gare du Boéchet, rénovée à son intention par un couple d’industriels jurassiens.

Votre opinion

1 commentaire