Il retourne sa veste - Seth Rogen ne retravaillera pas avec James Franco
Publié

Il retourne sa vesteSeth Rogen ne retravaillera pas avec James Franco

Si l’acteur avait soutenu son ami en 2018, il a confié au «Sunday Times» qu’il était revenu sur sa décision.

Seth Rogen a été accusé en avril dernier d’avoir fermé les yeux sur les actes de James Franco, lorsqu’une actrice a révélé avoir voulu quitter le tournage de «The Disaster Artist» en 2017.

Seth Rogen a été accusé en avril dernier d’avoir fermé les yeux sur les actes de James Franco, lorsqu’une actrice a révélé avoir voulu quitter le tournage de «The Disaster Artist» en 2017.

Getty Images

Seth Rogen ne compte pas retravailler avec James Franco, soupçonné d’agressions sexuelles depuis 2018, lorsque cinq femmes l’ont accusé d’avoir eu un comportement inapproprié et d’avoir utilisé sa position dans l’école d’arts dramatiques qu’il a fondée. L’acteur avait pourtant déclaré qu’il continuerait à retravailler avec son partenaire de longue date, mais est finalement revenu sur sa position, comme il l’a dévoilé au «Sunday Times».

Même si l’action légale a été réglée hors procès, Seth Rogen qui a commencé à côtoyer James Franco dans les années 90, lorsqu’ils jouaient dans la série «Freaks and Geeks», est revenu sur ses précédentes déclarations.

«Je repense à cette interview de 2018 dans laquelle je disais que je continuerais à travailler avec James, mais en vérité, je n’ai pas ce projet», explique-t-il, ajoutant que ce n’est «pas une coïncidence» s’ils ont arrêté de collaborer, et que leur amitié en a pris un coup. «Je ne sais pas si je peux définir ça en interview. Mais ça a changé beaucoup de choses dans notre relation et notre dynamique», a-t-il ajouté.

Accusation de complicité

Seth Rogen a été accusé en avril dernier d’avoir fermé les yeux sur les actes de James Franco, lorsque l’actrice Charlyne Yi a révélé avoir voulu quitter le tournage de «The Disaster Artist» en 2017, accusant James Franco d’être un «prédateur sexuel», et plaçant Seth Rogen comme complice pour avoir tenté de la soudoyer afin qu’elle reste.

«Ce que je peux dire est que je méprise les agressions et le harcèlement, et je n’accepterais jamais ou ne cacherais les actions de ce genre, et je ne mettrais jamais quiconque dans ce genre de situations», a expliqué le comédien.

Et lorsque l’on lui a parlé de la douleur que ça a pu lui causer, Seth Rogen a coupé net, expliquant que «ce n’est pas aussi douloureux que pour les personnes impliquées. Je n’ai aucune pitié pour moi».

James Franco a toujours nié les accusations portées à son encontre.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion