Les paris du Matin – Seul le FC Sion nous sauve la mise
Publié

Les paris du MatinSeul le FC Sion nous sauve la mise

Notre rédaction ne s'est pas montré inspirée cette semaine. Les seuls à ne pas voir leur panier d'oranges fondre est ceux qui ont cru en une nouvelle défaite à domicile des Valaisans.

par
Sport-Center
L’important, c’est les oranges.

L’important, c’est les oranges.

Claudio De Capitani/freshfocus

Il y a de rares valeurs sûres dans le football. Les défaites à domicile du FC Sion en sont malheureusement une cette saison et ils ne sont que trois à en avoir profité. Florian Vaney, Thibaud Oberli et Valentin Schnorhk, en fin connaisseurs, ont plus que doublé leur mise, grâce à la victoire du FC Zurich à Tourbillon.

Tout le reste de la troupe a fini le week-end déçu. La faute, surtout, à GE Servette, qui a poussé l'EV Zoug en prolongation. Jérôme Reynard, Emmanuel Favre, Florian Müller et Yves Desplands en ont ainsi été pour leur frais, eux qui ont raté une cote à 2,2/1.

Pour la semaine à venir, notre bookmaker a proposé à la rédaction les cotes suivantes:

1) Football, Super League, dimanche: Lausanne - Servette 2,70 / 3,40 / 2,30

2) Football, Challenge League, vendredi: Xamax - Yverdon: 1,80 / 3,40 / 3,40

3) Hockey, National League, vendredi: Lugano - Gottéron 2,30 / 4,00 / 2,30

Une fois n'est pas coutume, aucun membre de la rédaction n'a tenté sa chance sur le hockey sur glace, cette fois. Il faut dire que la rencontre entre Lugano et FR Gottéron paraît tout à fait impossible à pronostiquer. Du coup, les doubles rencontres intra-romandes ont eu la cote.

La partie entre Lausanne et Servette a retenu l'attention de Jérôme, Valentin, Florian M., Yves (qui ont misé sur un nul à 3,4/1) et Jérémy Santallo (le seul qui a misé sur une victoire genevoise à 2,3/1). Le match qui opposera Xamax et Yverdon a quant à lui fait envie à Florian V., Emmanuel, Thibaud (qui ont placé dix oranges sur une victoire yverdonnoise), Renaud Tschoumy (victoire de Xamax à 1,8/1), Emile Perrin et Robin Carrel (le nul à 3,4/1).

Toujours aucun entraîneur n'a pris la porte au sein d'un club romand. Le suspense est donc toujours entier concernant notre pari spécial d'il y a deux semaines. Fabio Celestini n'entrait pas en ligne de compte… De toute façon, la cote aurait été bien trop basse pour être intéressante. La suite au prochain épisode!

Votre opinion