Publié

footSex-tape/Benzema - Deschamps y voit plus clair à trois mois de l'Euro (PAPIER D'ANGLE)

Par Keyvan NARAGHI

Paris, 11 mars 2016 (AFP) - C'était le principal doute concernant la liste des 23 pour l'Euro-2016: avec la levée du contrôle judiciaire de Karim Benzema vendredi, dans l'affaire de la sex-tape, Didier Deschamps peut désormais envisager de construire son secteur offensif autour de sa figure de proue.

Impensable trois mois plus tôt, le retour de l'attaquant N.1 des Bleus, mis en examen depuis le 5 novembre pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs" contre Mathieu Valbuena, doit toutefois encore être acté par la Fédération française de football qui l'avait déclaré "non sélectionnable" tant que sa situation judiciaire n'aurait pas évolué. Pour l'instant, la FFF a réagi de façon lapidaire vendredi en évoquant simplement une "première étape".

Mais le principal obstacle, condition à sa réintégration, a bel et bien disparu à trois mois du match d'ouverture contre la Roumanie le 10 juin. "La cour d'appel de Versailles a confirmé la décision de la juge d'instruction qui autorise Karim Benzema à rencontrer Mathieu Valbuena", a ainsi déclaré l'un de ses avocats, Me Olivier Combe vendredi, un autre, Me Sylvain Cormier, expliquant que Benzema "restait mis en examen jusqu'à ce que l'instruction s'achève". "Nous travaillons ardemment à démontrer l'innocence de Karim Benzema, c'est une première étape franchie", a-t-il conclu.

Le rappel du joueur du Real Madrid serait un véritable soulagement pour Didier Deschamps, qui pourrait ainsi compter sur son meilleur buteur et son attaquant le plus expérimenté (28 ans, 81 sélections, 27 buts) pour se lancer à l'assaut du trophée européen à la maison.

Certes, l'ancien Lyonnais n'a pas toujours été en réussite en équipe de France, affichant ses limites lors des grands rendez-vous internationaux (0 but en matches à élimination directe sur 3 phases finales). Mais le sélectionneur peut difficilement s'offrir le luxe de se passer d'un joueur qui pèse cette saison 23 réalisations en 24 matches avec le Real, toutes compétitions confondues.

Si Benzema est réadmis en bleu, le champ des possibles se réduira forcément pour les autres prétendants à une place en attaque dans la liste des 23, qui devrait être dévoilée le 12 mai, sachant qu'Antoine Griezmann, Olivier Giroud et Anthony Martial sont partants certains, sauf blessures. Il ne resterait donc plus, en théorie, que deux places à prendre, essentiellement sur le côté droit.

Valbuena constitue le cas le plus épineux parmi les candidats. Fragilisé par son statut de victime dans l'affaire de la sex-tape, l'ex-Marseillais vit un premier exercice en forme de calvaire à Lyon. Peut-il se refaire une santé et surtout peut-il de nouveau cohabiter avec Benzema?

Sentant sa position de "taulier" de l'ère Deschamps en grand danger, le joueur et son entourage ont multiplié les déclarations apaisantes après avoir, au départ, eu des mots très durs envers Benzema.

Interrogé en janvier, Valbuena avait assuré qu'il serait d'accord pour jouer l'Euro-2016 avec le Madrilène si les circonstances le permettent. "On verra comment ça se passe, mais oui, aucun problème, tout est possible", avait-il dit.

Valbuena peut se rassurer avec les mots réconfortants de Deschamps, le 21 février sur Canal : "Je n'oublie pas ce que Mathieu a fait en sélection, où il a toujours été performant, même très performant. Aujourd'hui, cette affaire-là l'a conditionné psychologiquement et a altéré forcément ses performances avec Lyon, mais ça reste un joueur de haut niveau".

L'autre postulant de poids se nomme Nabil Fekir, s'il reprend la compétition à temps après avoir été opéré le 14 septembre d'une rupture du ligament croisé du genou droit. Le Lyonnais de 21 ans a regoûté à l'entraînement collectif le 4 mars et espère retrouver la Ligue 1 le 9 avril.

Il ne faudra pas non plus négliger les options que représentent Kingsley Coman, capable d'évoluer à droite comme à gauche et qui accumule du temps de jeu à seulement 19 ans au sein du grand Bayern Munich, et Hatem Ben Arfa, s'il se remet au niveau de son début de saison exceptionnel avec Nice.

Benzema, touché à la cuisse, et Fekir manqueront les deux prochains matches amicaux de la France, les derniers avant la liste des 23, le 25 mars aux Pays-Bas et le 29 mars face à la Russie au Stade de France. Ce qui devrait obliger Deschamps à répéter ses essais et continuer notamment à rechercher un plan B à Benzema chez les avant-centres (Gignac, Lacazette).

Le suspense est de toutes façons quasiment inexistant sur les autres postes, hormis sur les côtés de la défense pour épauler à droite Bacary Sagna et à gauche Patrice Evra.

kn/pgr/cto

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!