Football – Distrait, Shaqiri a oublié d’échanger le fanion suisse
Publié

FootballDistrait, Shaqiri a oublié d’échanger le fanion suisse

Mardi à Vilnius, les capitaines respectifs n’ont pas respecté la tradition lors de la cérémonie d’avant-match. Quand son homologue lituanien a voulu lui tendre son présent, le Shaq s’était déjà retourné…

par
Nicolas Jacquier

Cocasse, la scène n’a duré que quelques secondes mais elle n’a pas échappé aux téléspectateurs de la RTS. Mardi soir à Vilnius, à l'occasion du traditionnel toss (tirage au sort) d’avant match, les deux capitaines ont procédé à la petite cérémonie sans aller au bout de celle-ci, sous le regard du trio arbitral portugais.

Concrètement, Xherdan Shaqiri, promu capitaine helvétique en l’absence de Granit Xhaka, et Fiodor Cernych, son homologue lituanien, se sont quittés sans avoir procédé à l’échange des fanions comme le veut la coutume.

Sur les images en provenance du LFF Stadium, on voit l’attaquant de Jagiellonia Bialystok (1re division polonaise) faire mine de tendre son fanion en direction de Shaqiri au moment où celui-ci, manifestement pressé d’en finir et sans doute peu au courant des usages, a déjà tourné les talons. Laissant le malheureux Cernych coi, le fanion de la Fédération lituanienne suspendu dans l’air de Vilnius.

Chacun est donc reparti avec son présent lui restant sur les bras.

Oubli réparé

L’histoire aurait pu en rester là mais elle allait connaître une suite à l’écart des caméras. Se rendant compte de sa méprise après avoir été précédemment prendre la pose pour la photo d’équipe, Xherdan Shaqiri a juste eu le temps de réparer son oubli.

L’échange des fanions a fini par avoir lieu.

L’échange des fanions a fini par avoir lieu.

Source ASF

«Xherdan nous a raconté après-coup s’être rendu compte qu’il avait oublié quelque chose, précise Adrian Arnold. Du coup, on a pu récupérer le fanion lituanien juste avant le coup d’envoi…» Le responsable de la communication de l’ASF et plusieurs membres de la délégation helvétique (dont des joueurs) ont atterri ce mercredi à midi à Genève.

Après s’être remémoré un épisode plutôt cocasse, le distrait capitaine de l’équipe nationale a, lui, pris la direction de Lyon. Avec trois points supplémentaires dans les bagages offrant à la Suisse une «finalissima» le 12 novembre à Rome contre les champions d’Europe en titre.

Votre opinion