Football: Shaqiri: «Ce qu'on écrit sur moi n'est pas vrai»
Publié

FootballShaqiri: «Ce qu'on écrit sur moi n'est pas vrai»

L'international suisse de Liverpool s'est confié dans les colonnes de l'«Evening Standard». Morceaux choisis.

par
JSa
Xherdan Shaqiri.

Xherdan Shaqiri.

Keystone

Scotché sur le banc en début de saison à Liverpool, Xherdan Shaqiri gagne petit à petit la confiance de son nouvel entraîneur Jürgen Klopp. Convaincant lors de son premier match comme titulaire face à Southampton (3-0), l'international suisse a disputé toute la rencontre cette semaine, lors de la courte défaite contre Chelsea (1-2), synonyme d'élimination en League Cup. Avant le deuxième acte face aux Blues samedi (18h30), en championnat cette fois-ci, le «Shaq» est revenu sur son adaptation à Anfield dans un entretien à l'Evening Standard.

Son remplacement à la pause contre Southampton.

«Honnêtement, j'étais surpris. Mais c'est la décision du coach et il faut savoir l'accepter. Il m'a donné la même raison qu'à vous: c'était difficile pour lui de me sortir, mais c'était une option tactique qu'il avait envie de tester. Il est venu vers moi tout de suite et m'a expliqué son choix. J'ai de très bonnes relations avec lui donc c'est tout bon.»

La réprimande de Klopp après le match contre Chelsea.

«Il n'était pas du tout énervé ou en train de me crier dessus. C'était juste un aspect tactique, quelque chose qu'on aurait dû mieux faire sur ce coup franc. Au final, c'est Jordan (Henderson) qui a frappé ce coup-franc et ce n'est peut-être pas ce qu'il y avait de mieux à faire.»

L'image négative qu'il peut renvoyer

«Ce qu'on écrit sur moi n'est pas vrai car je suis une personne totalement différente. D'anciens joueurs ou ex-coéquipiers parlent aux médias et laissent penser que je suis une sorte de 'bad boy', mais je n'en ai jamais été un, ni n'ai eu de soucis dans un club. Pour moi, je suis un gentil gars qui aime faire des blagues, donc je pense que les gens qui parlent à mon sujet ont complètement tort.»

Sa signature cet été à Liverpool

«J'avais plusieurs options cet été parce-que je n'étais pas très cher. J'étais peut-être l'un des joueurs les moins chers sur ce marché fou. La bonne nouvelle, c'est que Liverpool s'est manifesté très tôt. Ils ont appelé Stocke City et pour moi, c'est vite devenu une évidence car je voulais travailler avec Jürgen (Klopp) que je connais depuis longtemps. Quand il m'a appelé pour me dire 'Je te veux dans mon équipe', je ne voulais plus rien entendre d'autre.»

Votre opinion