Publié

Etats-UnisShutdown: 2 milliards de dollars de salaires versés en vain

La Maison Blanche a affirmé jeudi que la paralysie de l'Etat fédéral début octobre s'était traduite par une perte de deux milliards de dollars rien que pour les salaires versés aux fonctionnaires mis en congés forcés.

1 / 14
C'est à quelques heures de l'échéance du relèvement du plafond de la dette que les élus du Congrès ont trouvé un accord pour autoriser le gouvernement fédéral à emprunter et mettre fin au shutdown. (Mercredi 16 octobre 2013)

C'est à quelques heures de l'échéance du relèvement du plafond de la dette que les élus du Congrès ont trouvé un accord pour autoriser le gouvernement fédéral à emprunter et mettre fin au shutdown. (Mercredi 16 octobre 2013)

Jonathan Ernst, Reuters
Pendant deux semaines, l'Amérique aura été paralysée par la crise budgétaire avec des services publics fédéraux réduits au strict minimum voire totalement fermés.

Pendant deux semaines, l'Amérique aura été paralysée par la crise budgétaire avec des services publics fédéraux réduits au strict minimum voire totalement fermés.

Kevin Lamarque, Reuters
Au final, le président Obama sort vainqueur de ce bras-de-fer avec son opposition républicaine, même si l'accord est provisoire.

Au final, le président Obama sort vainqueur de ce bras-de-fer avec son opposition républicaine, même si l'accord est provisoire.

AFP

Faute d'approbation d'un budget par le Congrès divisé entre démocrates et républicains, des centaines de milliers de fonctionnaires fédéraux se sont vus interdire de se rendre au travail pendant les seize premiers jours d'octobre, même si le principe d'un versement rétroactif de leurs salaires a été adopté par les élus.

Bilan: 6,6 millions de jours de travail payés mais non effectués, a expliqué jeudi la directrice du bureau du budget de la Maison Blanche, Sylvia Matthews Burwell, en présentant un rapport détaillant les conséquences de cette paralysie.

120'000 emplois pas créés

A la veille de la publication des chiffres de l'emploi pour le mois d'octobre, la Maison Blanche a rappelé que la paralysie avait pu coûter entre 0,2 et 0,6 point de croissance aux Etats-Unis pour le quatrième trimestre, et soutenu que jusqu'à 120'000 emplois n'avaient pas été créés dans le secteur privé pour cette raison.

Plus tôt, alors que le département du Commerce a diffusé une estimation montrant une croissance surprise de 2,8% du PIB au troisième trimestre, le chef du cercle des conseillers économiques du président Barack Obama, Jason Furman, a mis en garde contre des résultats plus mauvais à attendre au quatrième trimestre, là encore à cause de la paralysie budgétaire du mois dernier.

«Nous avons maintenant l'occasion de poursuivre sur la lancée de ce progrès (...) en évitant le genre de balles dans le pied qui ont bridé l'économie au début du quatrième trimestre», a indiqué M. Furman dans un message sur le bloc-notes en ligne de la Maison Blanche.

(ats)

Votre opinion