11.03.2015 à 17:31

Justice«Si j'avais tué un jeune de 20 ans, ça aurait été tout différent»

Lors de son audition, devant le tribunal d'Yverdon, le meurtrier de l'octogénaire d'Orbe s'est estimé chanceux, dans son crime.

par
Anne-Florence Pasquier
L'arrivée du prévenu ce matin au tribunal à Yverdon.

L'arrivée du prévenu ce matin au tribunal à Yverdon.

Jean-Guy Python

En cet après-midi de procès, le prévenu, T.R., 32 ans est resté affalé sur sa chaise, clignant souvent des yeux, le regard vide. Toxicomane et dépendant à l'alcool et au cannabis, s'il a reconnu avoir agi «de façon très moche», et qu'il est à «100 % responsable de ce qu'il a fait et qu'il ne se contrôle plus quand il boit», il a excusé son terrible geste par le manque d'antidépresseurs: «Si je n'avais pas connu le spiralex, rien ne se serait passé comme ça», explique-t-il. Diagnostiqué comme anxio-dépressif par son médecin, le prévenu était motivé à devenir enfin abstinent et a donc commencé ce traitement d'antidépresseurs.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!