Fake news - Si tu te fais vacciner, tu perds ta maison!

Publié

Fake newsSi tu te fais vacciner, tu perds ta maison!

En France, certains ont fait circuler une vidéo disant qu’une banque pourrait résilier un crédit immobilier en cas de vaccination. Les assureurs ont dû réagir fermement pour démentir.

par
Eric Felley
Pour les propagateurs de cette nouvelle, se faire vacciner reviendrait à participer à une «expérimentation médicale».

Pour les propagateurs de cette nouvelle, se faire vacciner reviendrait à participer à une «expérimentation médicale».

Getty Images

Décidément, chez nos voisins français, tout est bon pour semer le doute dans les esprits. Selon l’AFP, tout est parti d’une vidéo diffusée il y a quelque temps sur TikTok. On y voit une femme affirmant qu’une personne possédant un crédit immobilier pourrait se voir confisquer son bien par la banque en cas de vaccination. La raison en est qu’il existerait une clause d’assurance, qui interdirait à l’emprunteur de participer à des «expérimentations médicales».

Cette rumeur a circulé sur les réseaux sociaux à tel point que la Fédération française de l’assurance (FFA) a dû la démentir dans un communiqué publié en fin de semaine dernière: «Les contrats d’assurance ne prévoient pas d’exclusions relatives aux conséquences d’une vaccination», a dû mettre au point la FFA.

Pas non plus dans l’autre sens

Le magazine «Les Échos», qui évoque cette affaire lundi, cite une experte, Sandrine Allonier, qui précise qu’une banque «ne peut en aucun cas saisir un bien, sauf en cas de non-remboursement de crédit, et cela prend beaucoup de temps. L’emprunteur est très bien protégé». Le magazine s’interroge également si, à partir d’un certain âge, la vaccination pourrait être au contraire exigée pour souscrire à une assurance emprunteur. «Je ne pense pas qu’il pourrait y avoir une obligation vaccinale, note l’experte. En France, il y a déjà des vaccins obligatoires, et pourtant ils ne sont pas mentionnés dans le questionnaire de santé à remplir dans le cadre d’une assurance de prêt. »

«Ça sort vraiment de nulle part»


Dans la vidéo qui propage cette fake news, la femme explique que le vaccin est en phase d’expérimentation, «ce qui est également faux». Selon «Les Échos»: «Les vaccins contre le Covid-19 disponibles en France bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle. Celle-ci permet de fait de continuer de soumettre des données après leur lancement, mais il n’est pas question de parler d’expérimentation médicale pour autant».

Selon Sandrine Allonier, il n’existe de toute façon pas dans les contrats une clause d’exclusion parlant d’expérimentation médicale. «On a étudié plusieurs contrats pour chercher cela. Ça sort vraiment de nulle part», conclut-elle.

Ton opinion

81 commentaires