Corée du Nord: Signes d'activité sur une base de missiles
Publié

Corée du NordSignes d'activité sur une base de missiles

Pyongyang a agrandi une importante base de missiles dans les mois qui ont suivi le sommet historique entre Kim et Trump.

1 / 150
Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

Une réunion en présence du leader nord-coréen Kim Jong Un a détaillé «de nouvelles mesures visant à renforcer la dissuasion nucléaire militaire du pays». (Dimanche 24 mai 2020)

AFP
Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

Séoul a minimisé mardi des informations alarmantes sur l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong Un. (21 avril 2020)

AFP
La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

La Corée du Nord a menacé lundi d'interrompre le dialogue avec les États-Unis alors que le chef de la diplomatie américaine s'est dit impatient que les négociations reprennent. (31 mars 2020)

AFP

La Corée du Nord a agrandi une importante base de missiles à longue portée dans les mois qui ont suivi le sommet historique entre son leader, Kim Jong Un, et le président américain Donald Trump, d'après des images satellites diffusées mercredi par la chaîne CNN.

Selon le média américain, Pyongyang a développé sa base de Yeongjeo-dong, dans l'intérieur montagneux du pays, et construit une installation qui n'avait pas encore été publiquement identifiée.

Des experts ont confié à CNN que la localisation du site était appropriée pour y abriter les nouveaux missiles à longue portée nord-coréens, dont ceux capables de transporter des ogives nucléaires. «Nous observons de très près la Corée du Nord, mais ne pouvons évoquer des questions de renseignement», a commenté le Pentagone dans un communiqué.

Lors de leur rencontre à Singapour en juin, Kim Jong Un et Donald Trump s'étaient prononcés dans un communiqué conjoint pour une «dénucléarisation complète» de la péninsule coréenne, sans toutefois préciser les moyens qui seraient mis en oeuvre pour la vérifier. Le président américain a dit samedi qu'il espérait organiser un deuxième sommet avec le dirigeant nord-coréen au début de l'année 2019.

(AFP)

Votre opinion