Zoug: Sika: SWH recourt contre la décision du tribunal
Publié

ZougSika: SWH recourt contre la décision du tribunal

Les héritiers du fondateur du groupe zougois Sika ne veulent pas voir leurs droits de vote limités à 5%.

Le bras de fer pour le contrôle de Sika se poursuit.

Le bras de fer pour le contrôle de Sika se poursuit.

Keystone

Comme déjà annoncé, la holding Schenker-Winkler (SWH), qui gère les intérêts des héritiers du fondateur du groupe zougois Sika, a fait appel auprès de la Cour suprême du canton de Zoug contre une décision rendue le 27 octobre dernier.

Le Tribunal cantonal de Zoug avait alors jugé légale la limitation à 5% des droits de vote de la holding familiale.

Selon SWH, «les décisions adoptées lors de l'assemblée générale de Sika le 14 avril 2015, ne l'ont été que grâce aux limitations illégales des droits de vote de la holding», indique-t-elle mardi dans un communiqué.

Lors de cette réunion, le conseil d'administration avait décidé de limiter les droits de vote de SWH à 5% sur certains points à l'ordre du jour, alors que SWH détient 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote.

Pour rappel, l'affaire remonte à la fin de l'année 2014. En décembre, Saint-Gobain a conclu un contrat proposant 2,75 milliards de francs aux membres de la famille Burkard-Schenker, héritiers du groupe, pour racheter leur participation.

«Transaction infondée»

Jugeant la transaction infondée économiquement et stratégiquement, la direction et les représentants indépendants du conseil d'administration de Sika s'y sont toujours opposés.

Saisie par SWH, la justice zougoise devait trancher si l'organe de surveillance était en droit de limiter les droits de vote. SWH a aussi fait recours contre plusieurs décisions adoptées lors de l'assemblée générale du 12 avril dernier. Les héritiers ont principalement contesté l'élection du conseil d'administration pour lequel leur candidat Jacques Bischoff n'a pas été élu.

Le racheteur Saint-Gobain est quant à lui toujours prêt à poursuivre son projet d'acquisition, qu'il estime «créateur de valeur pour toutes les parties prenantes»

(ats)

Votre opinion