Ski-Tournée des Quatre-Tremplins: Simon Ammann sans éclat
Publié

Ski-Tournée des Quatre-TremplinsSimon Ammann sans éclat

Avec des sauts de 120 et 114,5 m, le St-Gallois a fini loin derrière le vainqueur polonais Kamil Stoch.

Simon Ammann ce 30 décembre 2017.

Simon Ammann ce 30 décembre 2017.

Keystone

En manche finale, juste avant qu'Ammann ne s'élance, le concours a été interrompu pendant plusieurs minutes en raisons du mauvais temps (pluie, vent). Le quadruple champion olympique a sauté avec un fort vent arrière, défavorable pour les sauteurs car il les «écrase» vers le sol. Malgré les 20 points de compensation reçus, il n'a pu tirer son épingle du jeu et rétrogradait de cinq places par rapport à la première manche.

Mais force est de constater que ça n'explique pas tout. Les sauteurs en forme sont capables de faire fi des conditions adverses ou du moins de limiter les dégâts. Ammann n'a pas encore réuni tous les éléments de son puzzle. Son résultat sur ce tremplin qui l'a vu gagner à deux reprises, en 2008 et 2013, reste meilleur que celui de l'an dernier (37e), mais c'est une maigre consolation. La progression attendue par rapport aux dernières semaines n'est pas venue.

Il y avait deux Suisses en finale. Gergor Deschwanden, battu par son illustre coéquipier en duel en 1re manche, a été repêché parmi les cinq meilleurs perdants. Le Lucernois a pris la 22e place finale. Le Vaudois Killian Peier a connu un échec cuisant (42e).

Les 25'000 spectateurs ont vibré pour ce concours passionnant et serré. Le Polonais Kamil Stoch, plutôt discret en début de saison, s'est sublimé lors d'un deuxième saut techniquement «parfait» (137 m, 19 points de moyenne en notes de style!) qui lui a permis de ravir la victoire avec 279,7 pts. Le double champion olympique de Sotchi en 2014 a devancé le no 1 mondial Richard Freitag (GER) et un autre Polonais, Dawid Kubacki. Avec encore la 5e place de Stefan Hula, trois Polonais se classent dans les cinq premiers.

Quelques cracks ont vu leurs chances de succès final s'envoler dès cette 1re étape. Le Norvégien Daniel André Tande n'a terminé que 20e, tandis que le Slovène Peter Prevc, vainqueur final en 2016, ne s'est même pas hissé en seconde manche.

(si)

Votre opinion