Football - Sion a fait le travail pour ne pas trembler

Publié

FootballSion a fait le travail pour ne pas trembler

En Coupe, le club de Tourbillon n’est pas tombé dans le piège de Bubendorf. Si les Valaisans ont eu chaud, c’est uniquement en raison de la température (31 degrés).

par
Nicolas Jacquier
(Bubendorf)

Excepté pour ce qui concerne les membres de sa garnison bâloise, connaissant les lieux, le FC Sion n’était probablement encore jamais venu à Bubendorf et sans doute ne savait-il même pas où cela se situait avant de découvrir cette grosse bourgade de 4’500 habitants, attachée au district de Liestal, dans la campagne bâloise. En 2019, le visiteur avait entamé son parcours de Coupe de Suisse dans le même demi-canton, mais plus loin, à Allschwil, qu’il avait étrillé 10-1.

Sur le coup de 16h45, les Valaisans ont fait connaissance avec la Brühl Sportplatz, transformé en véritable petite arène après la construction de tribunes provisoires, montées par les joueurs eux-mêmes durant la semaine. Pour le club de 2e ligue inter, ce rendez-vous s’apparentait au “match du siècle”, présenté ainsi et se traduisant par des prix conséquents à la hauteur de l’événement (40 francs assis, 30 francs debout!). Pour Sion, il devait coïncider avec une simple formalité, même si un souci de concrétisation et l’excellent match du portier Lindenthal a empêché les filets bâlois de trembler plus souvent.

Une chaleur étouffante

Pour l’occasion, Marco Walker avait choisi de faire tourner son effectif, n’hésitant pas à laisser en Valais plusieurs cadres (Cavaré, Ndoye, Serey Die, Hoarau…). Sous une chaleur étouffante, les visiteurs ont ouvert le score après une poignée de secondes seulement, quand Stojilkovic a pu effacer le portier et un défenseur pour marquer dans la cage désertée. Après plusieurs ratés valaisans (7e, 10e, 14e, 19e, etc.), ils allaient doubler la mise par Karlen, exploitant un impeccable service de Theler.

En mode gestion, Sion allait en rester longtemps là, connaissant sa plus chaude alerte à l’heure de jeu, sur une frappe trop enlevée de Brügger avant de valider définitivement sa qualification par Uldrikis. Outre quelques ratés valaisans, moins nombreux toutefois qu’en première période, on devait noter la sortie kamikaze de Lindenthal, boxant des deux points la tête du malheureux Berdayes.

Au final, Sion n’a ni tremblé ni brillé. Mais ses joueurs ont affiché suffisamment de sérieux pour faire ce qui leur était demandé: se qualifier pour les seizièmes de finale. A ce stade, c’est tout ce qui importe.

Bubendorf - Sion 0-3 (0-2)

Brühl Sportplatz, 1521 spectateurs (record du stade). Arbitre: M. Huwiler.

Buts: 4e Stojilkovic 0-1. 35e Karlen 0-2. 75e Uldrikis 0-3.

Bubendorf: Lindenthal; Stocker, Kaderli, Mundschin; Tschopp (56e Kränzle), Wahl, P. Hersperger, Denicola (84e T. Hersperger), Teixeira (66e Blanco); Brügger, Ademi (66e Böni). Entraîneur: M. Mäder.

Sion: Fickentscher; Theler, Saintini, Bamert (62e Ruiz), Iapichino; Tosetti (27e Berdayes), Grgic (46e Baltazar), Araz, Itaitinga; Ga. Karlen (62e Wakatsuki), Stojilkovic (46e Uldrikis). Entraîneur: M. Walker.

Notes: Bubendorf sans son gardien titulaire Hohl, suspendu après avoir été expulsé lors du dernier match de la saison passée. Sion sans Doldur, Rodrigues, Khasa (blessés), ni Fayulu, Cavaré, Andersson, Lacroix, Ndoye, Marquinhos, Zock, Zuffi, Serey Die, Bua et Hoarau (non convoqués).

Avertissements: 18e Stocker. 57e Bamert.

Ton opinion