Football: Sion arrache les trois points dans les arrêts de jeu
Publié

FootballSion arrache les trois points dans les arrêts de jeu

Au terme d’un match fort plaisant, le club de Tourbillon a battu Saint-Gall sur le fil (3-2). Auteur d’un triplé, Anto Grgic a été le grand bonhomme d’une sacrée soirée.

par
Nicolas Jacquier, Sion
La Super League n’avait pas encore vu un triplé cette saison. Deux ont été inscrits en une soirée, le second grâce à Anto Grgic (au centre).

La Super League n’avait pas encore vu un triplé cette saison. Deux ont été inscrits en une soirée, le second grâce à Anto Grgic (au centre).

Freshfocus

Fait plutôt rarissime, Fabio Grosso n’a pas hésité ce mercredi matin à convoquer 25 (!) joueurs pour préparer la réception de Saint-Gall quelques heures plus tard. On peut voir dans ce rassemblement élargi la volonté du coach du FC Sion d’impliquer tout son groupe afin que chacun se sente concerné, et sous pression, le plus longtemps possible. Mais avant d’opérer son choix et de biffer sept noms (dont celui de Tosetti) pour composer sa liste des dix-huit inscrits sur la feuille de match, l’Italien affichait en même temps les doutes qui pouvaient l’habiter au moment de fixer un cap…

Résultat de son intense cogitation? Grosso a une nouvelle fois rebrassé ses cartes et sorti cette fois de son chapeau une équipe new-look - comprenant pas moins de sept changements par rapport au onze de départ aligné dimanche contre YB. Hormis le retour en grâce d’Uldrikis, poussant sur le banc Karlen, et les premières titularisations de l’année du revenant Ndoye, de Serey Die (retrouvant son brassard de capitaine) et de Patrick, la vraie nouveauté allait se situer sur le flanc droit, avec la première apparition du Brésilien Wesley (20 ans), arrivé 48 heures plus tôt en Valais en provenance de la Juventus.

Au cours d’une première période déjà endiablée, ponctuée d’occasions de part et d’autre, Sion a eu le mérite de ne pas se désunir après l’ouverture du score. Comme à Berne trois jours plus tôt, les Valaisans se sont laissés surprendre dès la 4e minute. Sur une lumineuse ouverture de Stergiou, Guillemenot brûlait la politesse à Bamert et Ndoye pour réussir une déviation soyeuse, en extension et tout en finesse.

Wesley a marqué des points

L’égalisation devait tomber dix minutes plus tard, lorsque Grgic exploitait de la tête un coup franc de Clemenza. Dans la foulée, Uldrikis, pourtant idéalement placé, ne parvenait pas à cadrer suffisamment la sienne. Sous la pluie, Sion semblait alors avoir retrouvé ses vertus combatives et de solidarité. Souvent sollicité, le très intéressant Wesley a marqué des points. La dernière recrue valaisanne du mercato hivernal allait même subir un traitement de choc qui aurait pu valoir à Traoré un retour prématuré aux vestiaires. Mais le très irritant M. Jaccottet préférait avertir Grgic pour une broutille, allez comprendre. Il n’empêche qu’à la pause, menant aux points (13 tirs, dont 5 cadrés, à 8) à défaut d’avoir pu traduire sa petite emprise sur son hôte, le club de Tourbillon rendait une copie plutôt plaisante.

La partie ne baissait pas d’intensité en seconde période, le ballon continuant de naviguer d’un camp à l’autre de manière spectaculaire. Entre un sauvetage de Fayulu devant Duah, Grgic (obligeant Zigi à une envolée spectaculaire) et Abdellaoui, de la tête, étaient proches d’obtenir le but du KO. Sous le déluge, la délivrance provisoire allait tomber à la suite d’une faute de Cabral auquel ce diable de Wesley avait échappé à la réception d’une ouverture millimétrée d’Abdellaoui. Penalty converti par Grgic.

Quelques minutes plus tard, l’arbitre, alerté par la VAR, refusait au No 14 valaisan un troisième but qui aurait sans doute été celui de la sécurité pour une faute sur Görtler. Un malheur ne venant jamais seul, Saint-Gall parvenait à égaliser dans la confusion à la suite d’un but de Youan finalement attribué à Lacroix. Rageant.

Mais il faut croire qu’il devait y avoir une justice. Après un premier sauvetage saint-gallois sur la ligne (94e), Grgic délivrait Tourbillon d’une frappe aussi lointaine que croisée qui traversait une forêt de jambes. Un verdict mérité. Au bout du suspense, Sion a été récompensé d’y avoir cru jusqu’au bout.

Sion - Saint-Gall 3-2 (1-1)

Tourbillon, huis clos. Arbitre: M. Jaccottet.

Buts: 4e Guillemenot 0-1. 14e Grgic 1-1. 61e Grgic (penalty) 2-1. 76e Lacroix (autogoal) 2-2, 95e Grgic 3-2.

Sion: Fayulu; Ndoye (63e Lacroix), Bamert, Abdellaoui; Wesley (90e Ruiz), Serey Die, Grgic, Theler (78e Khasa); Clemenza; Uldrikis (78e Hoarau), Patrick (63e Karlen). Entraîneur: F. Grosso.

Saint-Gall: Zigi; Kräuchi, Stergiou, Fazliji, Traoré (33e Cabral); Görtler, Staubli (63e Nuhu), Stillhart (77e Babic), Ruiz (75e Diarrassouba); Guillemenot (63e Youan), Duah. Entraîneur: P. Zeidler.

Notes: Sion sans Kabashi, Martic, Araz (blessés), Zock (suspendu), Andersson, Iapichino, André, Baltazar, Dolder, Tosetti, Wakatsuki (surnuméraires). Saint-Gall sans Muheim (blessé) ni Quintilla (suspendu). 72e: l’arbitre annule un but de Grgic suite à l’intervention de la VAR.

Avertissements: 21e Abdellaoui. 25e Traoré. 32e Grgic.

Votre opinion