Actualisé 01.11.2018 à 23:02

FootballSion arrache son billet grâce à un doublé de Kasami

Contrairement à l’exercice précédant, il y aura encore cette saison un représentant romand au stade des quarts de finale.

par
Nicolas Jacquier, Saint-Gall
Kasami, deux buts face à Saint-Gall en Coupe de Suisse.

Kasami, deux buts face à Saint-Gall en Coupe de Suisse.

Keystone

Après l’élimination la veille de Nyon (logiquement sorti par YB) et de Xamax, battu par Lugano, le FC Sion a sauvé l’honneur en parvenant à valider jeudi soir son billet pour ce qui demeure sa compétition fétiche.

A Saint-Gall, où il a fallu recourir aux prolongations, la délivrance est venue de Pajtim Kasami, trouvant la faille d’un magnifique tir croisé à la conclusion d’un superbe mouvement collectif initié par Lenjani. Auteur d’un doublé pour sa première titularisation depuis plus d’un mois, le No 7 de Tourbillon a pleinement justifié le choix de son entraîneur. Après plusieurs semaines compliquées, passées en pénitence sur le banc, et un transfert avorté à Bâle, l’ancien international helvétique est apparu complètement ragaillardi.

Afin d’espérer créer l’effet de surprise, Murat Yakin n’avait pas hésité à complètement rebrasser les cartes, lançant notamment une attaque inédite composée du revenant Kasami et de Lenjani, le double buteur du Stade de Suisse, tout en laissant à la maison Moussa Djitté, Uldrikis et Philippe, trois attaquants nominaux. Au cours d’une première période qu’il a bien maîtrisée, Sion fut même plutôt assez plaisant à suivre dans un match valant davantage par son intensité dramatique que la qualité des actions proposées, restées trop souvent inabouties. Mais on ne pouvait rien reprocher aux Valaisans concernant leur état d’esprit, alors exemplaire. Les visiteurs auraient d’ailleurs dû ouvrir le score mais Zock, servi par Neitzke, galvauda une immense occasion en tirant en force au-dessus de la cage au lieu de placer sa frappe (11e). La partition initiale jouée par Saint-Gall allait se résumer à une frappe trop croisée de Buess (23e). Trop peu pour un hôte certes maître du ballon mais jamais à l’abri d’un contre valaisan. A la pause, il tombait déjà sous le sens que seule une erreur allait pouvoir débloquer la partie.

Le choix de Yakin récompensé

Celle-ci allait survenir dès la reprise lorsque l’infortuné Bakayoko, pressé par Lenjani suite à un centre de Maceiras, servit Kasami, auteur d’une superbe volée du gauche pour l’ouverture du score (47e). Un but qui récompensait alors le choix de Yakin de relancer l’ancien banni. Dix minutes plus tard, M. Jaccottet sanctionnait une poussette de Ndoye sur Sierro, l’ancien joueur de Tourbillon se chargeant lui-même de la transformation de l’évident penalty. Murat Yakin prit alors tous les risques en sortant Kouassi au profit d’Itaitinga, un élément plus offensif. Avant d’être imité par Zeidler, lequel se décidait à lancer son joker Ben Khalifa. A mesure que les équipes abandonnaient leurs repères tactiques, le match devint alors complètement fou, pouvant basculer d’un côté comme de l’autre. Mais rien ne bougea malgré une occasion d’Itaitinga (86e), et il fallut se résoudre à passer par des prolongations nerveusement éprouvantes, chaque équipe jouant son va-tout. Avec l’heureux dénouement que l’on sait pour un FC Sion qui a pleinement mérité son ticket.

Hasard du calendrier, Sion retrouvera Saint-Gall et Peter Zeidler dès dimanche après-midi à Tourbillon, à l’enseigne cette fois du championnat dont on disputera ce week-end la 13e journée. Avec l’objectif de retrouver le chemin de la victoire à domicile, lui qui ne compte qu’un seul succès devant son public (3-0 contre Xamax). Il est temps que Tourbillon redevienne une place forte imprenable pour les visiteurs qui s’y risquent.

FC Saint-Gall - Sion 1-2 ap (0-0)

Kybunpark, 6387 spectateurs. Arbitre: M. Jaccottet.

Buts: 47e Kasami 0-1, 57e Sierro (penalty) 1-1, 98e Kasami 1-2.

Saint-Gall: 32 Stojanovic; 93 Bakayoko (55e 50 Lüchinger), 36 Hefti, 5 Mosevich (110e 29 Kräuchi), 3 Kchouk (105e 16 Wittwer); 8 Quintillà; 14 Sierro, 10 Barnetta, 4 Ashimeru; 44 Kutesa (76e 25 Ben Khalifa), 9 Buess. Entraîneur: P. Zeidler.

Sion:18 Fickentscher; 62 Maceiras, 34 Ndoye, 3 Neitzke, 30 Abdellaoui (115e 27 Morgado); 24 Toma, 6 Zock, 36 Kouassi (69e 40 Itaitinga), 84 Baltazar (58e 25 Fortune); 7 Kasami, 33 Lenjani (110e 5 Bamert). Entraîneur: M. Yakin.

Notes: Saint-Gall sans Itten (blessé), Tafer, Vilotic, Koch, Nuhu, Muheim, Manneh, Tolino (pas convoqués). Sion sans Mitryushkin, Maisonnial, N. Berchtold, Adryan, Carlitos, Song, Angha, Epitaux (tous blessés), ni Raphael, Uldrikis, Kukeli, Djitté, Philippe (pas convoqués).

Avertissements:10e Quintilla (jeu dur), 60e Kouassi (réclamations), 70e Fortune (réclamations), 74e Sierro (jeu dur), 117e Toma (antijeu).

Tirage au sort des quarts de finale

Zurich - Kriens Sion - Bâle Lucerne - Young Boys Thoune - Lugano Les matches auront lieu les 27 et 28 février 2019.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!