Europa League: Sion attend Liverpool: «La pression est là»

Actualisé

Europa LeagueSion attend Liverpool: «La pression est là»

Le joueur du FC Sion Reto Ziegler pense que son club sera à la hauteur de l'événement jeudi face à Liverpool, qualification à la clé.

Reto Ziegler, en conférence de presse avant le match décisif du FC Sion face à Liverpool.

Reto Ziegler, en conférence de presse avant le match décisif du FC Sion face à Liverpool.

Keystone

«C'est le match de l'année! La pression est là, mais c'est une pression positive.» Reto Ziegler l'assure haut et fort: le FC Sion sera à la hauteur de l'événement jeudi face à Liverpool.

«Nous nous sommes battus pour nous retrouver dans cette situation: à savoir jouer la première place du groupe et la qualification sur ce dernier match, poursuit le Vaudois.

Pas grand monde croyait en nous. Nous, nous y avons cru. Nous avons fait du bon travail à l'exception du match à Kazan. Nous sommes prêts. J'ai vu beaucoup de concentration à l'entraînement.»

Reto Ziegler reconnaît toutefois que l'absence de Moussa Konaté va peser. «Sans lui, nous manquons, c'est vrai, de poids en attaque. Tout le monde devra donc en faire un peu plus pour compenser ce manque. Cela commence par gagner les duels.»

Il y a une année, Reto Ziegler était un footballeur sans club. A la veille de cette «finale», il peut savourer une sorte de «revanche personnelle». «C'est vrai mais je serai fier de mon parcours seulement si nous nous qualifions, ajoute-t-il. J'ai échoué deux fois en phase de poules avec la Sampdoria au sein d'une équipe qui avait un potentiel beaucoup plus grand. Le fait de se qualifier avec le FC Sion revêtira, à mes yeux, une saveur particulière.»

«Forcément un peu de suffisance»

Pour Didier Tholot, l'arrivée tardive mercredi en fin d'après-midi du Liverpool FC sur le tarmac de Cointrin traduit «forcément un peu de suffisance». «Il est évident que les Anglais n'ont pas mis la même intensité que nous dans la préparation de ce match, explique-t-il. Ils sont qualifiés. Ils ont d'autres échéances qui vont venir.» Cinq joueurs qui étaient susceptibles d'être alignés à Tourbillon ne sont pas montés dans l'avion. Il s'agit de Jordon Ibe, de Lucas, de Joe Allen, d'Alberto Moreno et de Daniel Sturridge, lequel s'est à nouveau blessé alors qu'il venait à peine de reprendre la compétition.

«Individuellement, Liverpool est plus fort que nous, assure Didier Tholot qui mesure parfaitement tout l'apport de Jürgen Klopp ces dernières semaines. Mais collectivement, nous sommes capables d'être à leur niveau et, même, d'être en dessus. Il conviendra de pouvoir mettre Liverpool en danger dès la récupération du ballon. Pour y parvenir, il ne faut accuser aucun déchet technique. Je suis convaincu que mon équipe peut réussir.»

Didier Tholot ne tient pas à connaître le résultat de Kazan à Bordeaux en cours de match. «Ce résultat n'aura aucune influence sur cette rencontre de Tourbillon. Dans le pire des cas, c'est-à-dire une défaite, il sera temps alors de s'inquiéter du score à Bordeaux.» Même si le téléphone arabe n'a pas fonctionné ces derniers jours entre le Valais et la Gironde, Didier Tholot est animé par une autre conviction: celle que Bordeaux ne lâchera pas ce match. «Les Bordelais ne voudront pas terminer à la dernière place de groupe», glisse-t-il. Cela passe par une victoire contre le Rubin.

Liverpool: Bogdan; Clyne, Touré, Lovren, Smith; Can, Firmino, Rossiter, Lallana, Henderson; Origi.

(si)

Ton opinion