27.01.2020 à 06:52

FootballSion commence l’année avec un zéro pointé

Rapidement menés 2-0 par Thoune, les Valaisans ne se sont jamais remis d’un départ catastrophique.

par
Nicolas Jacquier, Thoune
Tosetti, à gauche, félicité par ses coéquipiers.

Tosetti, à gauche, félicité par ses coéquipiers.

Keystone

Pour son intronisation sur le banc du FC Sion, coïncidant avec ses débuts en Super League, Ricardo Dionisio a connu les affres de la défaite. Face à Thoune, un adversaire que ses prédécesseurs (Stéphane Henchoz d’abord, puis Christian Zermatten et Sébastien Bichard) avaient chaque fois battu cette saison, l’ancien coach du Stade Nyonnais n’a pas pu empêcher un premier revers valaisan en 2020, un couac qui, à n’en pas douter, va déjà laisser quelques traces avant la réception dominicale de Zurich et le grand oral que constitue toujours un premier match à Tourbillon. Alors que Sion est tout sauf tiré d’affaire, le succès de la lanterne rouge bernoise, son premier fêté à domicile cette saison, ne fait pas non plus les affaires de Xamax, battu la veille dans le derby romand et qui voit aujourd’hui revenir Thoune à seulement deux points.

Pour sa première sortie officielle de l’année, le visiteur s’est présenté à la Stockhorn Arena dans une composition somme toute très classique, Johan Djourou et Filip Stojilkovic, ses deux recrues du mercato hivernal «chauffant» le banc. Rien de tel dans les rangs bernois, Thoune alignant ses renforts «américains» arrachés à la MLS, Leonardo Bertone (ex-Cincinnati) et Nicolas Hasler (ex-Kansas), au coup d’envoi.

Après des semaines de préparation, Sion devait connaître une entame de match calamiteuse, digne d’un sketch des «Inconnus» ou d’une caméra cachée. Sur un coup-franc accordé pour une faute de Kouassi consécutivement à un ballon perdu par le capitaine, Bertone trouvait le mur, sur le renvoi duquel Castroman, absolument oublié par la défense, ne se posait pas de question pour armer une demi-volée victorieuse. Soixante secondes plus tard, un ballon perdu par Grgic dans ses seize mètres profitait à Castroman, qui se muait en passeur pour Tosetti, dont la merveille de frappe se logeait dans la lucarne. Sa nouvelle équipe menée 2-0 par le dernier de classe après moins de 180 secondes, Dionisio se souviendra toute sa vie de ses débuts chahutés.

Parce que cela ne pouvait pas être pire et que Thoune choisit aussi de reculer, Sion allait finir par se réveiller sans que cela ne se traduise pour autant dans les chiffres. Après deux tentatives bien trop aériennes pour inquiéter Faivre (21e, Toma et 36e, Kasami), Lenjani, pourtant impeccablement servi par Patrick et seul devant la cage, trouva moyen de tirer en force au-dessus là où un plat du pied s’imposait (37e). Il fallait attendre cinq minutes supplémentaires pour voir le premier tir valaisan cadré, œuvre de Toma. Bien trop insuffisant face à un adversaire jouant comme si sa survie en dépendait.

Dionisio se résolut alors à sortir Bamert pour lancer un attaquant de plus en la personne de Doumbia, Kouassi reculant dans l’axe. Comme rien ne changea d’abord, y compris pour Lenjani, toujours maudit comme en témoignait un nouveau raté (63e), Stojilkovic, le buteur de Wil transféré dans la semaine, fit son apparition. On vit alors Sion bousculer son hôte, se ménager plusieurs occasions en série, trouver même le poteau avant de marquer enfin, par… Lenjani, servi par Doumbia et dont le tir a été dévié, le but de l’espoir et d’une partie totalement relancée.

Métamorphosé et maître du ballon, Sion aurait pu arracher un point qu’il aurait mérité eu égard à sa réaction si Itaitinga avait cadré sa reprise (82e). Ou si Kasami avait mieux assuré son plat du pied (84e). Dans l’Oberland, les visiteurs ont été punis de la légèreté avec laquelle ils ont entamé leur deuxième partie de saison. Celle où tout devait avoir changé…

Thoune – Sion 2-1 (2-0)

Stockhorn Arena, 4401 spectateurs. Arbitre: M. Tschudi.

Buts: 3e Castroman 1-0, 4e Tosetti 2-0, 70e Lenjani 2-1.

Thoune: 1 Faivre ; 31 Glarner, 10 Stillhart, 34 Sutter, 20 Kablan ; 16 Bertone ; 11 Tosetti, 7 Castroman, 28 Hasler (71e Fatkic), 37 Salanovic (85e Hefti); 13 Rapp. Entraîneur : M. Schneider.

Sion: 18 Fickentscher ; 62 Maceiras, 5 Bamert (46e Doumbia), 68 Ruiz, 45 Facchinetti ; 36 Kouassi, 14 Grgic ; 7 Kasami, 24 Toma, 33 Lenjani (79e Itaitinga) ; 31 Patrick (64e Stojilkovic). Entraîneur : R. Dionisio.

Notes: Thoune sans Bigler, Hediger, Gr. Karlen (blessés) ni Rodrigues, Gelmi, Roth, Vasic, Munsy (pas convoqués). Sion sans Fayulu, Raphael, Barrenechea, Khasa, Ndoye, Adao (blessés), Andersson, Nsakala, Morgado, Zock, Cotter, Uldrikis (pas convoqués). 68e: frappe de Lenjani sur le poteau.

Avertissements: 61e Glarner, 64e Maceiras, 92e Kablan.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!