Actualisé

FootballSion, le podium en ligne de mire

Les Sédunois ont battu à domicile Thoune, tandis que les Bâlois ont fait match nul contre les Zurichois. Vaduz a facilement battu Saint-Gall et YB a détruit Lugano.

Le match s'est déroulé au stade de Tourbillon, à Sion.(Dimanche 10 avril 2016)

Le match s'est déroulé au stade de Tourbillon, à Sion.(Dimanche 10 avril 2016)

Keystone

Même si tout ne fut pas parfait dans le jeu, le FC Sion a fait ce que ses supporters attendaient de lui: il s'est imposé 2-1 contre Thoune lors de la 27e journée de Super League. Les Valaisans se retrouvent donc à cinq longueurs de la troisième place des Grasshoppers, avec un match à rattraper contre Saint-Gall mercredi à Tourbillon toujours.

Finalement, peu importe la manière. Oui, Thoune a ouvert le score à la 19e par Simone Rapp, après une trouée générale de toute la défense. Oui, Thoune avait même marqué plus tôt, à la 5e par Marco Rojas, mais l'arbitre l'avait injustement annulé pour hors-jeu. Mais non, Sion n'a pas baissé les bras. Il s'est accroché et a poussé jusque dans les dernières secondes de la partie.

Car le but de la délivrance a été inscrit par Geoffrey Bia à la... 91e, sur un service de toujours très remuant et décidément très en forme Ebenezer Assifuah. Il avait fallu une frappe lumineuse du pied gauche de Vincent Sierro, à la 51e, pour obtenir l'égalisation. Une victoire qui n'a rien d'illogique si l'on considère que les Sédunois ont touché... trois fois les montants thounois, par Follonier, Assifuah et Zverotic.

Lugano en perdition

GC n'a donc qu'à bien se tenir. Les hommes de Pierluigi Tami ont été tenus en échec chez eux par Lucerne (1-1), qui avait frappé le premier sur un coup franc de Neumayr. Les Sauterelles ont égalisé grâce à un tir de Caio - sur le banc au coup d'envoi - légèrement dévié par Puljic. GC compte désormais six points de retard sur la deuxième place occupée par YB.

Des Young Boys qui ont détruit Lugano 7-0 grâce à sept buteurs différents (Sulejmani, Hoarau, Gajic, Kubo, Ravet, Nuzzolo et Bertone). Une semaine après la rouste 6-0 que lui avait infligée le FC Sion et les saillies médiatiques de son président Angelo Renzetti, le club tessinois est en perdition. Les limites, sans doute aussi, du système Zdenek Zeman, un entraîneur à l'aura internationale inversément proportionnelle à son palmarès. Vierge de tout titre d'importance.

1000e but pour un FCB renversant

Le spectacle a également été au rendez-vous au Parc Saint-Jacques où, mené 2-0 jusqu'à la 82e minute et réduit à dix après l'exclusion de Safari, le FC Bâle a arraché le match nul 2-2 contre le FC Zurich. Il a réussi ce retournement grâce à un penalty de Matias Delgado à la 83e (faute de Nef sur Embolo) et une tête de Birkir Bjarnason à la 85e. Un Islandais qui a pour l'occasion inscrit le 1000e but du FCB depuis la création de la Super League (2003/04).

Zurich pensait avoir fait la différence en marquant par Alexandr Kezkhakov à la 63e (son sixième but en neuf matches pour Zurich toutes compétitions confondues) et à la 69e par un Kevin Bua fraîchement entré en jeu. Grosse frustration, donc, mais pas totale non plus. Le FCZ, longtemps menacé, devance désormais de cinq points le duo de queue constitué par Vaduz et Lugano. Bâle, lui, a quinze longueurs d'avance sur YB.

Vaduz, large vainqueur 3-0 contre Saint-Gall, est revenu à la hauteur de Lugano, qui a un match en retard. Contre Saint-Gall, Vaduz a rapidement pris le large après des buts de Costanzo (4e) et Sadiku (8e). Janjatovic a ajouté le numéro trois avant la pause. Les Brodeurs n'ont jamais semblé en mesure de réagir.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!