Football: Sion n'ira pas en finale

Publié

FootballSion n'ira pas en finale

Le FC Sion a été sèchement battu par le FC Zurich en demi-finale de la Coupe de Suisse (0-3).

Tourbillon espérait voir le papy dans ses œuvres, mais pas celui-ci. Alexander Kerzhakov, 33 ans, a brisé l'élan du FC Sion en frappant deux fois en première mi-temps pour conduire Zurich à la victoire 3-0 et, surtout, en finale de la Coupe de Suisse contre Lugano, le 29 mai dans son Letzigrund.

Le public sédunois rêvait d'une autre grande prestation de Theofanis Gekas, auteur de deux doublés la semaine passée, à Braga et contre Lucerne. Le vétéran grec (35 ans) n'a cependant pas le volume de jeu nécessaire pour porter sur ses seules épaules tout le poids de l'attaque de son équipe. Privé de son binôme Moussa Konaté, il n'a absolument rien pu faire et a même manqué un penalty (74e) ainsi qu'un duel seul devant Anthony Favre (86e).

Konaté blessé, tout comme Reto Ziegler, Xavier Kouassi, Kay Voser, Joaquim Adao, Carlitos et Geoffrey Bia, Veroljub Salatic ainsi que Léo Lacroix suspendus (le dernier nommé étant de toute façon lui aussi à l'infirmerie): Didier Tholot a dû composer avec les moyens du bord! A la lumière de cette hécatombe, l'élimination de son équipe n'a rien de scandaleux. Même face à un Zurich avant-dernier de Super League.

Immense Kerzhakov

On ne peut toutefois pas en dire autant des copies livrées par deux hommes qui déçoivent bien trop souvent pour continuer sur cette voie sans en payer bientôt le prix. Promus par la force des choses animateurs des couloirs, Daniel Follonier et Martin Zeman n'ont une nouvelle fois pas été à la hauteur des attentes qu'ils avaient fait naître, pour le premier lors de son intronisation en équipe première la saison passée, et pour le second durant les rencontres amicales de l'été 2015.

Leur manque de mordant, leurs mauvais choix récurrents ont même contraint Didier Tholot à renoncer peu après le 1-0 au 4-4-2 qu'il avait récemment adopté avec bonheur. Un 1-0 signé par l'immense Kerzhakov, après un relais avec Oliver Buff (10e). Le meilleur buteur de l'histoire du football russe (30 buts en 90 sélections), qui n'a rien perdu de son sens du jeu malgré huit mois d'inactivité, a ensuite doublé la mise en armant une volée croisée rendue possible par une tête manquée de Birama Ndoye (43e). Lequel a curieusement demandé un hors-jeu à l'arbitre...

Le FCZ a alors su tuer dans l'oeuf toutes velléités sédunoises en trompant une troisième fois Andris Vanins d'un tir pris de l'entrée de la surface de réparation (50e). L'addition était sans doute trop salée mais le résultat final était lui conforme à une certaine réalité.

Tout pour le championnat

Sorti mercredi dernier de l'Europa League puis ce mercredi de "sa" Coupe de Suisse, le FC Sion n'a donc plus que le championnat à se mettre sous la dent ce printemps. Compte tenu de l'état de santé des troupes, la nouvelle n'est peut-être pas si mauvaise. Et elle offre aux Valaisans l'occasion d'enfin traduire par les actes les belles déclarations des débuts de saison.

Les Sédunois affirment à l'envi qu'ils jouent le haut de tableau. Quatrièmes à huit points de la troisième place et à dix de la deuxième, mais avec un match en moins, ils ont l'opportunité de terminer dans le groupe de tête. Et, donc, à l'une des places qualificatives pour l'Europe. Même s'ils devront passer par les tours préliminaires avant de, peut-être, regoûter aux poules comme cette saison. Un objectif qui mérite amplement une remobilisation dès dimanche contre la lanterne rouge Vaduz.

(ATS)

Ton opinion