30.03.2019 à 21:01

FootballSion n’est plus maudit à Tourbillon en 2019

Le club valaisan décroche sa première victoire de l’année à domicile grâce à un but de Grgic. Retour de Carlitos.

par
Nicolas Jacquier
Sion
Enfin un succès à domicile pour Sion.

Enfin un succès à domicile pour Sion.

Keystone

Voilà bien longtemps que Tourbillon ne ressemblait plus à une forteresse imprenable. Après deux échecs devant son public et autant de nuls obtenus contre Lugano et Saint-Gall en 2019, le FC Sion a enfin pu fêter un succès à domicile. Le club valaisan ne s’est pas seulement imposé en battant Zurich qui était venu gâcher la première de Murat Yakin l’automne passé (2-1 pour les visiteurs); il a aussi démontré d’excellentes dispositions qui ont ravi ses supporters.

Surprise au coup d’envoi: alors que l’on était habitué à ces coups de sac incessants, Murat Yakin joue la carte de la continuité. Le désormais presque conservateur coach ne procède qu’à un seul changement par rapport au onze aligné contre Grasshopper (match arrêté après 55 minutes) - Toma en lieu et place de Fortune - contre au moins quatre habituellement.

La stratégie s’avère payante puisqu’après six minutes de jeu, un violent centre de Kasami repoussé par le gardien profite à Grgic après une double maladresse valaisanne. Départ idéal, suivi d’une foison de petites occasions.

Sion plaît

A ce moment-là, Sion plaît et son public, bien que moins nombreux qu’à l’accoutumée, l’encourage. Tout comme le kop adverse ne cessera, par ses chants, de porter son FC Zurich. La grande classe, qui changeait des fusées de la honte balancées sur la pelouse deux semaines plus tôt par les ultras de GC.

Dans une première mi-temps qu’ils ont maîtrisée, les protégés de Yakin allaient ensuite reculer, n’hésitant pas à abandonner le ballon aux visiteurs pour mieux se déployer en contres. Hormis une lourde de frappe lointaine de Sertic détournée par Fickentscher (23e), Zurich allait se montrer bien inoffensif.

Sion aurait même pu doubler la mise quand une déviation de Untersee loba son portier avant de rebondir sur la transversale (45e). Ou lorsqu’une tête d’Uldrikis fila juste à côté (45e + 1).

Passionnante parce que indécise, la suite vit des Zurichois plus entreprenants et un FC Sion malheureux dans le dernier geste. Comme sur ce ballon de but de Maceiras qu’aucun Valaisan ne put convertir (64e).

Penalty évident

Dix minutes plus tard, c’est Lenjani, pourtant idéalement placé, qui croisait trop sa frappe. Privé dans la foulée d’un penalty évident (faute de Bangura sur Fortune étonnamment non sifflée), Sion allait souffrir dans une fin de partie marquée aussi par le retour de Carlitos, absent des pelouses depuis le 1er septembre dernier.

Il peut surtout remercier Maceiras, auteur d’un sauvetage décisif devant Schönbächler alors que celui-ci s’était ouvert le chemin du but. Quand bien même il a souffert pour conserver ses trois points, Sion a mérité une victoire qui lui permet de lorgner vers un strapontin européen.

Sion - Zurich 1-0 (1-0)

Tourbillon, 8400 spectateurs. Arbitre: M. Schärer.

But: 6e Grgic 1-0.

Sion: Fickentscher; Maceiras, Kouassi, Neitzke, Morgado; Zock, Grgic; Toma, Kasami (87e Mveng), Lenjani (80e Carlitos); Uldrikis (68e Fortune). Entraîneur: M. Yakin.

Zurich: Brecher; Untersee, Bangura, Maxso, Kharabadze; Sertic; Rüegg, H. Kryeziu, Khelifi (61e Schönbächler); Odey, Ceesay (77e Binous). Entraîneur: L. Magnin.

Notes: Sion sans Mitryuskhin, Maisonnial, Raphael, Kukeli, Ndoye, Adryan, Djitté (blessés), ni Song et Abdellaoui (pas convoqués). Zurich sans Nef, Pa Modou, Aliu, Guenouche, Winter, Marchesano, Kololli (blessés), ni Domgjoni (suspendu). Avertissement: 75e Odey.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!